Archives

Catégories

Méta

Entrepreneuriat

Togo – CERDI : 20 jeunes vulnérables à la migration irrégulière formés pour la création et la gestion de leurs entreprises

(Société Civile Médias) – Le Centre d’Etudes et de Recherches pour le Développement Intégral (CERDI) apporte sa contribution à la lutte contre l’immigration clandestine au Togo. Dans le cadre du ‘Programme régional pour la migration en Afrique’ (PRM) mis en œuvre depuis 2019 par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), cette structure renforce les capacités de 20 jeunes identifiés vulnérables à la migration irrégulière, pour la création et la gestion de leurs entreprises.

A travers cette formation, dont la première phase se déroule du 22 au 24 juin à Lomé, il s’agit pour le CERDI de contribuer à la réinsertion ou réintégration professionnelle des jeunes vulnérables à la migration irrégulière au Togo. La rencontre se situe dans le cadre de l’activité 3 du PRM dénommé « Appui à l’engagement de la diaspora pour promouvoir la réinsertion et la réintégration économique au Togo ». Cette activité vient soutenir l’engagement de la diaspora togolaise établie dans les principaux pays de destination (Canada, France, Allemagne et d’autres pays européens), pour la promotion de la réintégration économique et professionnelle des jeunes (filles et garçons) vulnérables à la migration irrégulière.

Table d’honneur lors de la cérémonie de lancement de la formation

En plus de renforcer le niveau de connaissance des 20 jeunes vulnérables à la migration irrégulière sur les différents types d’activités génératrices de revenus (AGR) existants et les enjeux y afférents, le CERDI les outille en vue de les rendre aptes à inscrire les démarches en cohérence avec les différentes étapes nécessaire à la mise en œuvre et au bon fonctionnement d’une AGR.

« Cette formation permet aux jeunes ciblés de renforcer leurs capacités sur les concepts relatifs à l’entrepreneuriat, la gestion d’une entreprise pour leur permettre de valider leur projet de vie. Elle aborde entres autres thèmes la création d’une entreprise et l’élaboration d’un plan d’affaire, l’importance de la vie associative. De nombreux exercices de simulations, des cas pratiques et des séances d’échanges et débats dans les langues parlées par les participants sont privilégiés afin de permettre aux jeunes de s’imprégner à suffisance de la matière », explique Ghislain Koffi Nyaku, Président du CERDI.

«  A la fin de ce renforcement, les jeunes deviendront plus compétitifs sur le marché du travail au Togo et pourront se prendre économiquement en charge », ajoute M. Nyaku d’après qui les jeunes seront dotés chacun de 700 000 fcfa à la fin de la formation pour mener une activité avec l’accompagnement d’un coach.

Vue des participants à la formation

A noter que l’activité se tient avec l’appui des personnes ressources de l’Agence Nationale de la Promotion de l’Emploi (ANPE). Les 20 jeunes sont issus des préfectures de Bas-Mono, Vo, Anié, Wawa et Tône. Après cette première phase, une deuxième phase de la formation est prévue les 12, 13 et 14 juillet prochain.

Leave a Response