Archives

Catégories

Méta

Autonomisation de la Femme

Togo : Des femmes portefaix s’en remettent au GF2D pour leur autonomisation économique

(Société Civile Médias) – Portefaix au grand marché de Lomé, Afi Korgah se réjouit de la mise en œuvre, par le GF2D, du projet “Appui à l’autonomisation économique des femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé par la promotion de leurs droits, la formation et le développement des activités génératrices de revenus (AGR)” financé par l’OIF. Une des 100 femmes et filles bénéficiaires de cette initiative, son souhait est de voir le projet les sortir de la précarité.

Afi Korgah

Renforcer les capacités des bénéficiaire dans le développement d’une activité génératrice de revenus (AGR) et sur les opportunités en matière économique et œuvrer pour la construction de leur résilience à travers une meilleure connaissance de leurs droits, en particulier les droits en matière de la santé sexuelle et reproductive et l’accès aux informations et services adéquats, tel est le but du projet “Appui à l’autonomisation économique des femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé par la promotion de leurs droits, la formation et le développement des activités génératrices de revenus (AGR)”.

« Nous n’exerçons pas l’activité de portefaix par choix. Nous y sommes lancés malgré nous parce que nous n’avons que ça sous la main pour le moment. Nous aurions bien voulu ne plus l’exercer, mais nous n’avons pas les moyens pour faire autre chose. Ce projet ne peut qu’être le bienvenu», estime Afi Korgah qui fait partie de la deuxième vague de 50 femmes portefaix formées par le GF2D (Groupe de réflexion et d’action, Femme, Démocratie et Développement) les 17 et 18 mars, après la première vague dont la formation s’est tenue les 10 et 11 février dernier.

Lire aussi : Togo : Le GF2D et l’OIF renforcent l’autonomisation juridique et économique de 100 femmes et filles portefaix

Table d’honneur lors du lancement du 2e atelier de formation

Cette formation, il faut le rappeler, a pour objectif de contribuer à la résilience des femmes et filles portefaix du grand marché de Lomé par le renforcement de leur autonomisation juridique et économique. Elle a porté notamment sur la création et gestion des AGR et tenue de cahier de caisse; le leadership entrepreneurial, la constitution de groupes d’intérêt économique et les violences basées sur le genre.

A en croire le GF2D, ces renforcements de capacités leur permettront de sortir du cycle des violences basées sur le genre, du cycle de la pauvreté et de pouvoir s’intégrer dans les programmes nationaux dédiés à l’autonomisation économique des jeunes et des femmes.

« J’aime beaucoup le commerce, mais c’est par manque de moyens que je ne m’y suis pas lancé. Cette formation m’a ouvert les yeux sur un certains nombres de choses qui, plus tard, peuvent m’aider si je dois exercer une activité entrepreneuriale. Si le GF2D peut nous appuyer dans ce sens à travers ce projet, ce sera une très bonne chose », souhaite une autre femme portefaix, également bénéficiaire de la formation.

Vue partielle des femmes formées lors de la deuxième vague

Son vœu sera exaucé puisque le projet prévoit d’accorder un appui financier aux 100 femmes et filles bénéficiaires pour leur permettre de développer leur micro entreprise.

Le projet est financé à près de 31 millions de Fcfa par l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Leave a Response