Archives

Catégories

Méta

Droits de l'HommeEdification de la paix

WANEP-TOGO et la CEJUS s’unissent pour résoudre pacifiquement les conflits par l’assistance juridique

(Société Civile Médias) – La branche togolaise du Réseau Ouest Africain pour l’édification de la Paix (WANEP-TOGO) et la Clinique d’Expertise Juridique et Sociale (CEJUS) se mettent ensemble en vue d’œuvrer à la construction d’une société de paix et de justice sociale. Une convention cadre de partenariat signée entre les deux organisations jeudi 2 septembre à Lomé a permis de baliser la voie à cette collaboration. A travers cette union, WANEP-TOGO et CEJUS s’engagent à trouver, ensemble, des solutions communes aux questions conflictuelles par l’assistance juridique.

Les activités couvertes par la convention seront inscrites dans trois domaines préférentiels à savoir la culture de la paix, l’assistance juridique et la promotion des droits de l’Homme.

Dans le cadre de cette coopération, WANEP-Togo et CEJUS s’accordent à organiser conjointement des activités de formation à l’endroit de leurs personnels et bénéficiaires respectifs, et procéder à des échanges d’intervenants. Aussi, les activités de formation et de renforcement des capacités organisées par l’une ou l’autre des deux organisations seront ouvertes aux personnels desdites institutions remplissant les conditions de participation.

Lire aussi : WANEP-Togo : Un manuel pour valoriser les mécanismes traditionnels de gestion des conflits

Les responsables des deux organisations paraphant les documents de la convention cadre

La convention autorise également le personnel et les bénéficiaires directs de la CEJUS à accéder à la bibliothèque de WANEP-Togo. Il en est de même pour le personnel, les organisations membres et les bénéficiaires directs de WANEP-Togo qui peuvent également se rendre dans les structures de la CEJUS.

Par ailleurs, chacune des deux institutions s’engage à accueillir dans la mesure du possible les stagiaires de l’autre institution. Les deux organisations de la société civile s’accordent aussi pour faciliter auprès des structures partenaires l’accueil des stagiaires provenant de l’autre partie prenante de l’accord.

Sur un autre volet, les deux organisations s’accordent à échanger des informations scientifiques et techniques s’inscrivant dans les domaines couverts par l’accord qu’elles ont signé. Dans ce cadre, elles veilleront à la réalisation en commun de projets de recherche ; à l’organisation conjointe d’activités d’animation scientifique (ateliers, séminaires, colloques, etc.) ; à l’appui aux éditions de revues scientifiques, d’ouvrages, de bulletins, de publications diverses, etc.

Aussi, WANEP-Togo et la CEJUS se sont mis d’accord pour initier, rechercher le financement et réaliser les projets communs de formation, de production et de prestations de services.

Vue partielle du personnel des deux structures lors de la cérémonie

S’unir pour bâtir une société de paix et de justice sociale

« Chacun fait déjà quelque chose à son niveau. Mais quand on se met ensemble, il y a toujours une valeur ajoutée », estime Da-do Nora Noviékou-Amedzenu, Coordinatrice nationale de Wanep-Togo, dont l’organisation se dit « davantage heureuse » de l’opportunité que représente la signature de cette convention et de l’intérêt qu’elle revêt.

« Il est requis de nous, de bâtir une société de paix et de justice sociale. Mais nous pourrons toujours faire mieux en allant au-delà, en bâtissant une société où la paix commence dans les ménages, dans les maisons, dans les entreprises, …et en soi-même. En proposant à nos deux structures un travail collaboratif, nous comptons nous engager ainsi à trouver des solutions communes aux questions conflictuelles par l’assistance juridique comme l’un des outils de résolution pacifique des conflits », souligne Mme Noviekou-Amedzenu.

Tout en insistant sur le fait que son organisation a besoin de s’améliorer et de renforcer ses capacités internes afin de pouvoir impacter davantage sa cible, le Directeur exécutif de la CEJUS, Dieudonné Kossi, n’a pas caché sa satisfaction de voir se matérialiser ce cadre de partenariat avec WANEP-Togo. « Un partenariat dont nous attendons beaucoup de retombées », espère-t-il.

Lire aussi : Togo : La 3e édition du Forum Harmattan prévue du 17 au 19 novembre 2021

Photo de famille après la cérémonie

« Nos deux terrains communs, que ce soit le terrain de la construction de la paix ou de la justice, restent des terrains qui demandent une longue patience pour avoir des résultats. Dans le cadre de cette collaboration, il nous revient de démontrer que nous pouvons travailler de manière méthodique, avec des résultats d’étape, qui nous permettent in fine d’avoir des fruits assez concrets. Je voudrais donc vous assurer de notre disponibilité à faire tout ce qui est de notre possible pour que ce partenariat puisse aider à améliorer le climat général en ce qui concerne la paix ou l’accès des populations à la justice dans notre pays », promet Dieudonné Kossi.

Implantée au Togo depuis 2002, WANEP œuvre essentiellement pour la paix à tous les niveaux de la société togolaise. Quant à la CEJUS, créée en 2015, elle promeut la vulgarisation du droit et l’accompagnement de la population en matière juridique et sociale. Les deux structures travaillent à l’aboutissement du même idéal, une société apaisée où chaque citoyen jouit librement de ses droits.

Leave a Response