Archives

Catégories

Méta

Eau et Assainissement

Togo : Les candidates au concours ‘‘Ambassadrice verte et sociale’’ en opération de salubrité à Lomé

(Société Civile Médias) – En formation depuis quelques semaines en vue de leur participation au concours ‘‘Ambassadrice verte et sociale du Togo’’, les 12 candidates retenues pour la compétition étaient sur le terrain ce samedi. Une sortie qui leur a permis de mener une opération de salubrité dans le quartier d’Attiégou, situé au nord de Lomé.

Cette opération est une initiative de l’Association des Élites pour le Développement Durable de l’Afrique (AEDDA), sous le parrainage du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières du Togo. Elle est placée sous le thème « Sensibilisation des femmes engagées pour l’environnement sur la bonne gestion des déchets avec co-bénéfice la réduction des polluants atmosphériques et climatiques ».

Les jeunes filles lors de l’opération de salubrité

L’objectif, à en croire les organisateurs, est de faire de la jeune fille togolaise un moteur incontournable de développement durable notamment sur les questions liées à l’environnement.

« C’est une activité de sensibilisation qui concerne spécialement les femmes engagées pour la protection de l’environnement. Ce sont des jeunes filles motivées, engagées et déterminées qui ont pour mission de participer activement au développement de notre pays », explique Pierre Nomo, président du comité d’organisation du concours ‘‘Ambassadrice verte et sociale du Togo’’.

Pour mener à bien cette mission à elles assignée, ces jeunes filles ont été formées sur différentes thématiques en lien avec l’environnement, notamment l’agroécologie, la gestion des déchets, l’assainissement, l’eau, l’hygiène, la lutte contre le changement climatique et la déforestation.

Motivée par la négligence des uns et des autres en ce qui concerne la protection de l’environnement, Joséphine Afangnikin, une des candidates du concours, a saisi l’opportunité pour se renforcer en pratiques et initiatives pour la sauvegarde de l’environnement.

« Chacun de son côté doit apporter un plus pour l’assainissement et la gestion des déchets dans nos milieux. Nous devons être des exemples pour les autres, nous devons également les motiver à s’engager et à travailler pour la réduction des déchets, l’utilisation des énergies renouvelables et la pratique d’une agriculture durable et bio », indique Mlle Afangnikin.

L’opération de salubrité, il faut le rappeler, a reçu le soutien de plusieurs associations, entre autres la communauté des Jeunes filles leaders (JFL) et l’Association des femmes du ministère de l’environnement (AFME).

« Nous sommes aux côtés de nos sœurs pour leur apporter notre soutien dans cette initiative de salubrité. Cette activité fait aussi partie des missions que nous nous sommes assignées. Nous voulons les appuyer afin qu’elles puissent mieux s’impliquer dans le développement de notre pays », fait savoir Bidénam Assimti-Tchao, membre de l’AFME.

Pour le président du comité d’organisation du concours ‘‘Ambassadrice verte et sociale du Togo’’, à voir l’état actuel de l’écosystème, le monde court le risque de se réveiller un jour et de constater de graves dégâts. Pierre Nomo estime alors que tout le monde doit s’impliquer pour la cause. Et de lancer un appel à toutes les jeunes filles du Togo, leur demandant de développer autrement leur leadership et de le mettre au service du développement durable.

Cette première édition de l’élection de l’ambassadrice verte et sociale connaitra son apothéose le 23 octobre 2021 avec l’élection d’une ambassadrice et de deux promotrices pour un mandat de 15 mois.

Leave a Response