Archives

Catégories

Méta

Décentralisation

Togo : Le HCR équipe trois communes pour faciliter l’enregistrement des naissances

(Société Civile Médias) – Engagé aux côtés du gouvernement togolais dans la lutte contre l’apatridie, le bureau Togo du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR-Togo) vient en appui aux communes d’Agoe-Nyivé 3, Yoto 2 et Avé 2. L’institution onusienne leur a offert, vendredi 12 février, un lot de matériels informatiques. Le don, réceptionné par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires (MATDDT), vient en soutien au processus de modernisation de l’Etat civil en cours au Togo.

Composé de 6 ordinateurs de bureau, 6 ordinateurs portables et trois imprimantes, ce don se situe dans le cadre de la campagne « J’existe », lancée en novembre 2014 dans le but d’éradiquer l’apatridie dans le monde d’ici 2024. L’Etat civil étant l’un des services les plus essentiels pour un pays, il s’agit pour le HCR-Togo d’accompagner les trois communes bénéficiaires pour un meilleur traitement et suivi des demandes des actes de naissance, en vue de créer un environnement de travail favorable pour la lutte contre l’apatridie au Togo.

La responsable du HCR-Togo remettant symboliquement les matériels au DC du MATDDT

« Un apatride, cette personne qu’aucun Etat ne reconnait comme son citoyen en application de sa législation, est privé de ses droits fondamentaux et à l’accès aux services essentiels. Il n’est donc de l’intérêt d’aucun Etat ni d’aucune société, de laisser des hommes et femmes en marge de la société », a indiqué Monique Edo Atayi-Kuassi, Cheffe de bureau du HCR-Togo.

Tout en rappelant l’engagement du Togo à réduire les risques d’apatridie à travers l’amélioration des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et à garantir que chaque enfant soit enregistré immédiatement après la naissance, le HCR-Togo se réjouit du fait que ces engagements sont pris en compte par le gouvernement togolais.

« Je réitère l’engagement de notre institution à demeurer aux côtés du gouvernement togolais pour l’éradication de l’apatridie à l’horizon 2024 », a promis la Cheffe de bureau du HCR-Togo.

« L’initiative de votre bureau d’appuyer les centres d’état civil des communes d’Agoè-Nyivé 3, d’Avé 2 et de Yoto 2 s’inscrit parfaitement dans la vision des autorités togolaises de moderniser les services d’état civil », a fait savoir Robert Bakai, Directeur de Cabinet du ministère en charge de l’administration territoriale et représentant du ministre d’Etat Payadowa Boukpessi à la cérémonie de remise du don. Evoquant les efforts déployés par le Togo dans ce sens, M. Bakai n’a pas manqué de rappeler la mise en place, par le gouvernement, du comité technique sur l’état civil pour dresser un diagnostic exhaustif dans la perspective de la modernisation du système d’été civil au Togo.

Le Maire d’Agoè Nyivé 3 recevant ses matériels

« Je voudrais réitérer la reconnaissance du ministre à votre institution pour cet appui et accompagnement, et vous rassurer de la disponibilité du département à travailler ensemble avec vous en vue de la modernisation du système d’état civil au Togo », a-t-il lancé à l’endroit des responsables du HCR-Togo.

Même son de cloche du côté des maires bénéficiaires qui ont témoigné leur reconnaissance à l’institution onusienne pour avoir porté son choix sur leurs communes.

« Conscient que le développement de nos communes passe aussi par une lutte efficace contre l’apatridie, nous rassurons du bon usage de ces matériels », a promis Yawavi Adjra, maire de Yoto 2.

Selon les statistiques du HCR, en 2019, le nombre d’apatrides dans le monde est estimé à 4,2 millions.

Leave a Response