Togo : Elus et cadres municipaux seront associés à la lutte contre la corruption

Société Civile Médias
2 Min Read

(Société Civile Médias) – Au Togo, les élus et cadres municipaux seront outillés pour jouer leur partition dans la lutte contre la corruption. Une campagne de renforcement de capacités, prévue par la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) entre juin et septembre prochain, sera l’occasion de promouvoir auprès de cette cible la transparence et la bonne gouvernance.

Au cours de cette campagne financée par le gouvernement allemand par le biais de la GIZ, Il s’agira de faire connaitre davantage la HAPLUCIA aux élus et cadres municipaux ; de renforcer leur intégrité, leur redevabilité et leur participation citoyenne à la lutte contre la corruption.

« Dans le cadre de la politique de décentralisation devenue effective en 2019, la question de la corruption apparaît comme une donnée fondamentale de la responsabilité des élus locaux dans l’exercice de leurs fonctions », précise Christian Trimua, ministre en charge des Relations avec les Institutions de la République, au cours du lancement de la campagne.

A noter que les élus locaux seront également entretenus sur leur rôle et outillés pour poser des actions de lutte contre les malversations financières.

Au Togo, la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales énumère entre autres causes de révocation des élus locaux ou leur destitution, le détournement des fonds publics, la concussion et/ou corruption, les emprunts d’argent sur les fonds de la commune.