Archives

Catégories

Méta

CitoyennetéInterviewsUne

Cyrille Ametepe: “Pas de Togo meilleur sans le civisme”

(Agence Société Civile Média) – Le Civisme et la citoyenneté, Cyrille Ametepe en a fait une affaire personnelle. Ou mieux encore, une affaire de tous, l’homme aimant toujours dire que ces deux notions concernent tous les Togolais. Mais pour le moment, c’est bien lui qui, à travers l’Observatoire Togolais de la Citoyenneté et du développement (OCD) dont il est le président, se bat aussi bien sur le terrain que sur les réseaux sociaux pour amener chacun de ses concitoyens à adopter des comportements civiques. L’avenir du Togo en dépend, a-t-il l’habitude de dire. En quoi les notions de civisme et de citoyenneté sont-elles importantes et pourquoi doivent-elle être ancrées en chaque Togolais. Voilà l’essentiel de ce que contient cette interview accordée par Cyrille Ametépé à l’Agence Société Civile Média. Au passage, il n’oublie pas de se confier sur les domaines d’intervention de l’OCD.

 

Agence Société Civile Média : Cyrille Ametepe, vous êtes le président de l’Observatoire Togolais de la Citoyenneté et du développement (OCD), une des organisations de la société civile du Togo qui a vu le jour il y a un peu plus de deux ans. Dites-nous, comment votre organisation se porte-t-elle aujourd’hui ?

Cyrille Ametepe : D’abord,  permettez-moi de vous dire un grand merci pour votre soutien. Je tiens à adresser mes salutations aux abonnés de votre média et mes vifs encouragements à toute votre rédaction. L’Observatoire Togolais de la Citoyenneté et du Développement se porte très bien et continue d’œuvrer pour un lendemain meilleur.

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, quels sont réellement les domaines d’intervention de l’OCD ?

Pour toute création d’association ou d’organisation à caractère non lucratif,  des objectifs sont définis préalablement. Au niveau de l’OCD, nous visons la formation des citoyens sur leurs droits et devoirs et sur les principes démocratiques. Nous voulons aussi promouvoir le droit pour tous à la santé, lutter contre l’incivisme, aider à réhabiliter les valeurs éthiques et morales telles que la tolérance,  la solidarité,  la participation citoyenne. Bref, l’OCD intervient dans le domaine relatif à la citoyenneté.

Civisme et citoyenneté, voici deux notions qui reviennent très souvent chez vous. Vous en avez d’ailleurs fait votre cheval de bataille ces deux ou trois dernières années. D’abord, qu’est ce qui explique le fait que ces deux mots soient souvent utilisés ensemble alors qu’ils ne veulent pas forcément dire la même chose ?

Je tiens en toute humilité à rectifier le tir. Lorsqu’on parle de la promotion des valeurs civiques et citoyennes,  c’est une affaire de nous tous, surtout que ces notions s’opposent a l’individualisme. Alors, il n’y a pas que nous qui devons en faire notre cheval de bataille. Vous aussi. Car ces notions dénommées les 3C (Civisme, Citoyenneté et Civilité) sont indispensables. Le civisme engendre le respect des règles et lois établies dans un pays. La notion de citoyenneté tourne plus autour d’un être vivant, viable qui est censé respecter les textes en tant que citoyen. La civilité couronne les bonnes manières à adopter dans la Cité. Ces notions sont indissociables.

Pourquoi avoir choisi à l’OCD de vous focaliser sur le civisme et la citoyenneté ? Est-ce à dire que ces deux notions ne sont pas suffisamment ancrées dans les habitudes du Togolais ?

Il serait alors utopique d’espérer un Togo meilleur sans le Civisme, la Citoyenneté et la Civilité. La majorité de la population n’a pas conscience du lien qui peut exister entre nos comportements quotidiens et le développement d’un pays. Avec amertume et de manière flagrante,  l’on constate de nos jours que la notion d’éducation civique et des valeurs citoyennes sont en perte vertigineuse de vitesse et tendent même à disparaître complètement de nos comportements quotidiens. Le dégoût,  l’insouciance et l’indifférence vis-à-vis de l’Etat se sont développés dans les habitudes, dans les comportements,  dans les cœurs et surtout dans les esprits. Cette antipathie développée vis-à-vis des valeurs républicaines constitue un danger et une menace grave à l’intégrité,  à la stabilité et au développement de la nation. Il urge donc de trouver des stratégies qui conduisent à la réduction de ce mal voire même l’éradiquer, puisqu’il constitue un frein pour les Togolais soucieux de contribuer à l’évolution de leur pays. La progression de l’incivisme, de l’intolérance et du fanatisme représente un danger. Il est nécessaire de promouvoir ces vertus cardinales et exhorter tous les Togolais à développer dans leurs habitudes et attitudes ces notions. Par le civisme et la citoyenneté,  le citoyen maîtrise mieux les problèmes sociopolitiques liés à son existence. Éduquer et promouvoir également ses notions, c’est développer chez soi et chez les autres le respect de l’être humain, de la justice, de sa dignité,  de la paix et de la responsabilité.

Alors que certains estiment que la priorité des Togolais est ailleurs, par exemple manger à leur faim, qu’est ce que le civisme et la citoyenneté peuvent leur apporter et en quoi ces deux notions sont-elles utiles au développement du Togo ?

5-(rire) Nous sommes tous Togolais et nous vivons les mêmes réalités. Le vent de démocratie qui souffle depuis les années 90 est mal compris et a engendré un tel retard au niveau de nos mentalités que ça doit nous interpeller et nous pousser à prendre conscience. Le développement de notre pays tarde à être effectif juste à cause de nos comportements. Nous sommes nombreux a réclamer nos droits mais peu accomplissent leurs devoirs. Pour un développement harmonieux et prospère,   nous devons prôner l’ordre et la justice.

Ça fait un bon moment déjà qu’à travers les réseaux sociaux et votre présence sur le terrain, vous sensibilisez vos compatriotes togolais, que vous les « obliger » à s’approprier la notion de civisme et à adopter des comportements civiques. Avez-vous l’impression d’être écouté ?

Bientôt 5 ans que nous nous sommes lancés dans ce domaine en faisant notre part. Et les résultats sont acceptables car de nombreux Togolais maîtrisent déjà ces notions et leur importance. A travers notre engagement, le gouvernement a adopté le 12 Juin 2014 un décret  portant sur la promotion de ces valeurs et a décidé de consacrer un mois entier uniquement au civisme et à la citoyenneté. C’est déjà un acquis que nous devons garder jalousement surtout qu’il figurait dans nos différents plaidoyers. Aujourd’hui, nous pouvons constater qu’en 4 ans, plusieurs organisations s’inscrivent dans cette dynamique de développement. Si nous prenons également les 3 derniers discours du Président de la République, nous pouvons constater que ces notions sont employées et reviennent habituellement dans ses propos. Ce qui n’était pas le cas il y a 7 ou 10 ans passés.  Bref nous venons de très loin. Humblement,  le bout du tunnel peut être atteint si chaque Togolais se reconnaît vraiment Togolais et participe au développement de son pays tel que le dit l hymne national: « Togolais vient Bâtissons la Cité ».

Des conducteurs de taxi-motos qui insultent à tout bout de champs dans la rue, des peaux de bananes et des sachets d’eau minérale jetés à même le sol, il faut avouer que beaucoup de choses restent encore à faire pour que ses mauvaises habitudes les Togolais n’est-ce pas ?

Vous avez relaté certains  faits irresponsables, inadmissibles qui sont visibles sur toute l’étendue du territoire. En un an, l’OCD a recueilli plus d’une centaine de mauvaises habitudes et attitudes très fréquentes à travers plus de cinq cent images disponibles dans sa base de données. L’intolérance, le non respect du code de la route et de bien d’autres règles de conduite s’érigent en projet de société. Nous devons tous changer de mentalités et cesser de nous comporter comme  des êtres résidant sur une autre planète.

En plus du civisme et de la citoyenneté, vous aimez souvent sensibiliser les Togolais sur la notion de patriotisme.

La promotion de ces vertus contribue au patriotisme. Schématiquement nous avons: « Civisme+Citoyenneté+Civilité =Patriotisme +Solidarité ». Il est très important d’être fier d’appartenir à ce pays et de le préserver, se sacrifier pour lui et s’investir davantage pour son développement.

Mais comment convaincre l’Africain en général et le Togolais en particulier d’être patriotique quand il a perdu tout amour pour son continent et son pays et estime que l’Etat ne fait pas suffisamment pour lui ?

9- Il y a un adage dans nos langues maternelles que qui dit : « Si tu ne sais pas d’où tu viens, au moins sache où tu vas ».  Nul ne viendra construire le Togo et l’Afrique à notre place. Nous devons unir nos énergies,  nous doter de visions et surtout rêver à une Afrique plus puissante que les autres continents. Nous devons également maîtriser ce mot « Etat » car plusieurs pensent que l’Etat ne se résume qu’aux autres. L’Etat c’est toi, c’est aussi moi, c’est nous tous. Bref, il revient à nos dirigeants de nous proposer des projets de sociétés convaincants ayant l’adhésion de tout le peuple, d’écouter le peuple et en retour que la majorité emboîte les pas.

Revenons un peu à l’OCD et à l’événement qu’il organise depuis 2014, la Nuit du civisme et du patriotisme, premier événement du genre au Togo. Après la première édition organisée il y a deux ans et la deuxième qui s’est tenue l’année dernière, la troisième édition, très attendue, ne s’est pas tenue cette année. Quelle en sont les raisons ?

La Nuit du Civisme et du Patriotisme est un projet-événement qui vise a récompenser les acteurs qui ont contribué à l’enracinement des valeurs civiques, citoyennes et cardinales. C’est un projet à 3 volets dont une soirée de récompenses des acteurs, une participation citoyenne et une série de sensibilisation/formation des professionnels des médias, des artistes, des organisations de la société civile. Il n’est pas du tout aisé  et facile d’aller jusqu’au bout de nos projets sans aucun soutien. L’année dernière, le Ministre de la Communication, de la Culture,  des Sports et de la Formation civique représentant le Président de la République figurait parmi les témoins et les officiels ayant découvert cette volonté de la jeunesse à servir son pays. Pour la petite parenthèse,  lors de cette soirée,  le Ministre Lorenzo s’était exclamé trois fois « wooow quelle soirée ! » sur le podium. Nombreux ont apprécié les efforts et les potentialités de la jeunesse. Nous déplorons ce manque de soutien aux différentes initiatives. L’initiation d’un tel projet ne vise qu’à faire du Togo le carrefour du civisme sur le plan continental. Sans aucun soutien, il sera très difficile de concrétiser une telle ambition patriotique. Mais tant que ça reste un rêve de la jeunesse dédié à notre pays, nous le verrons se réaliser.

Nous ne sommes qu’en décembre, y a-t-il des raisons d’espérer que la troisième édition de la Nuit du civisme et du patriotisme se tienne avant 2017 ?

Tant que nous vivons, nous devons toujours espérer. Le comité d’organisation est prêt sur le plan technique depuis Mars 2016. Ce projet est à caractère panafricain d’où la participation de deux pays voisins l’année dernière. Cette année,  nous envisageons inviter 6 pays. Nous avons donc besoin de moyens conséquents. Nous espérons également que nos différentes démarches donneront des suites favorables car, après tout, c’est le Togo qui gagne.

Leave a Response