Togo : PAFED et la Fondation Mondolino électrifient le CEG Amaïdè et réhabilitent son forage et ses latrines

Société Civile Médias
2 Min Read

(Société Civile Médias) – L’ONG PAFED (Programme d’Appui à la Femme et à l’Enfance Déshéritée) offre de meilleures conditions d’étude aux élèves et enseignants du CEG d’Amaïdè. Avec l’appui financier de son partenaire, la Fondation Mondolino, elle a non seulement électrifié le bâtiment scolaire de cet établissement situé dans la commune Tchaoudjo 3, mais également réhabilité ses 2 blocs de latrines et son forage d’eau.

A travers ces travaux financés à hauteur de 6.051.850 FCFA, il s’agit pour PAFED et la Fondation Mondolino de permettre aux élèves et au corps enseignant du CEG Amaïdè, reconnu officiellement en 2018, après avoir été pendant longtemps un Collège d’enseignement général d’initiative locale, de travailler dans de meilleures conditions.

Une façon pour les deux organisation d’apporter leur contribution pour une éducation de qualité pour tous au Togo et un ouf de soulagement pour les bénéficiaires qui en plus de travailler dans un batiment non électrifié, devaient se contenter d’un forage et de latrines défectueux.

« Nous remercions l’ONG PAFED et la Fondation Mondolino. Nous avons désormais des toilettes qui répondent aux conditions d’hygiène normales, de l’eau pour boire et nous laver les mains et de la lumière pour lire paisiblement, suivre les cours et apprendre les leçons la nuit », se réjouit Fatoumata Akorogo, élève en classe de 4ème.

Les ouvrages ont été réceptionnés le 20 juillet dernier en présence de la Directrice exécutive de l’ONG PAFED. Celle-ci n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance à Alain Comte et Philippe Ankers, respectivement président et coordonnateur de la Fondation Mondolino. Elle a également témoigné sa reconnaissance à Anne Ceppi, co-fondatrice de l’ONG Vétérinaire sans Frontières (VSF) et personne ressource de la Fondation Mondolino, qui a plaidé pour le financement et les réalisations des ouvrages réceptionnés.