Archives

Catégories

Méta

Diaspora

Togo : Le DP du HCTE pour le Portugal s’active pour la reprise de l’enseignement de la langue portugaise au département des études ibériques de l’UL

(Société Civile Médias) – Longtemps suspendu, l’apprentissage de la langue portugaise pourrait faire son retour au département des études ibériques de l’Université de Lomé. Réélu Délégué Pays du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) pour le Portugal, Kossi Atchrimi s’active pour l’atteinte de cet objectif.

C’est dans ce cadre qu’au cours de son séjour à Lomé, il a, dans un premier temps, échangé avec les membres du Club Cervantes. Cette structure, créée par les étudiants du département des études ibériques de l’Université de Lomé, anime tout ce qui touche à l’apprentissage de la langue espagnole sur le campus universitaire.

A travers cette rencontre, il s’agissait pour M. Atchrimi de discuter avec eux afin d’avoir une idée de leur intérêt pour la langue portugaise. La démarche s’inscrit dans la feuille de route du mandat 2022-2025 du DP HCTE pour le Portugal, récemment réélu, notamment dans son projet de promotion de l’enseignement supérieur et de la langue portugaise au Togo.

« De nos échanges, ils m’ont fait comprendre qu’il n’y a plus de professeurs de langue portugaise au département des études ibériques de l’UL depuis le décès de celui qui donnait ce cours il y a quelques années. Du coup, il n’y a que le cours d’Espagnol qui se tient au niveau de ce département. Ce qui est une contradiction quand on sait que les études ibériques ont trait à la fois à l’étude de la langue espagnole et de la langue portugaise », indique Kossi Atchrimi.

Outre les responsables et membres du Club Cervantes, le DP HCTE pour le Portugal a également échangé avec Mandela Seyram Boukari, Maître Assistant, Chef du Département des Etudes Ibériques de l’Université de Lomé.  Il était accompagné du Rév. Père Bokovi Kossi Mawuli Casimir, SVD au Portugal, Conseiller et chargé de la Commission de promotion de l’enseignement supérieur et de la langue portugaise au Togo. Celui-ci est également ancien étudiant de la Faculté des Lettres, Langues et Arts de l’Université de Lomé et de L’Université de Lisbonne.

Tout en confirmant la non-disponibilité d’un professeur de langue portugais au niveau de son département, le Chef du Département des Etudes Ibériques de l’UL a indiqué qu’une doléance a été faite dans ce sens mais que rien n’a encore été décidé par les plus hautes autorités de l’Université de Lomé. La démarche de Kossi Atchrimi intervient donc à pic.

« Nous sommes donc arrivés au bon moment pour apporter notre appui à la reprise de l’enseignement du Portugais à l’UL. Et nos intentions ont été tellement appréciées. Nous sommes donc disponibles à soutenir le département des études ibériques », promet M. Atchrimi.

Lire aussi : Togo : L’Amical des anciens élèves de l’EPP Centrale Hihéatro récompense les 45 meilleurs apprenants de cette école

Kossi Atchrimi (en chemise verte) et le Rev. Père Bokovi (à gauche) avec le Chef du Département d’Etudes Ibériques de l’UL (au milieu)

Apporter l’enrichissante expérience du Portugal aux étudiants togolais

Conformément à son projet de promotion de l’enseignement supérieur et de la langue portugaise au Togo, le DP HCTE pour le Portugal compte mener des actions dans ce sens.

Déjà impliqué, avec le DP HCTE pour l’Espagne, dans un projet de montage d’une bibliothèque au département des études ibériques de l’UL, Kossi Atchrimi compte aller au-delà, notamment en discutant avec des partenaires portugais pour permettre aux étudiants togolais d’avoir des bourses d’étude pour aller poursuivre leurs études au Portugal.

Aussi, M. Atchrimi entend mener des actions pour une collaboration entre l’Université de Lomé et celle de Lisbonne, la capitale portugaise.

« En ce qui concerne la promotion de la langue portugaise, nous entendons mettre en place des initiatives qui vont permettre aux jeunes togolais de s’imprégner et d’avoir connaissance de la culture portugaise », précise-t-il.

D’après le DP du HCTE pour le Portugal, ce pays a beaucoup d’atouts aussi bien sur le plan des études que sur d’autres plans qui peuvent bénéficier aux Togolais. Estimant, au vu de ses expériences, que les Togolais ont envie de venir au Portugal, Kossi Atchrimi fait savoir que la langue constitue leur principale barrière. D’où les efforts menés pour que la langue portugaise leur soit plus accessible afin de leur faciliter la tâche dans leur ambition de poursuivre leurs études au pays de Cristiano Ronaldo.

Réélu en octobre 2022 pour un nouveau mandat de trois ans, Kossi Atchrimi, il faut le rappeler, est ingénieur biomédical et hospitalier, bio-informaticien, président de l’Association Jeunesse Entreprenariat et Développement (J.E.D) et étudiant de l’académie pour l’engagement civique en Afrique á l’Université de Géorgie aux USA. Il est aussi le président de l’Amical des Anciens Élèves de l’École Primaire Publique Centrale de Hihéatro (AMICAL-AE-EPP-CH). Cette association a, en octobre dernier, encouragé l’excellence en milieu scolaire au Togo en offrant des kits scolaires et des supports pédagogiques aux 45 meilleurs élèves de l’EPP Centrale de Hihéatro.

Leave a Response