Archives

Catégories

Méta

DécentralisationDémocratie/Gouvernance

Togo : La KAS éclaire les élus sur leurs missions et les forme à mieux cerner leur rôle dans le cadre de la redevabilité

(Société Civile Médias) – Bien qu’ayant des champs d’action différents, les députés et maires du Togo ont en commun la responsabilité d’assurer le mieux-être des populations. A la Konrad Adenauer Stiftung (KAS), on estime qu’il est nécessaire pour ces élus de connaître leurs prérogatives pour une orientation stratégique de leurs actions qui ont pour effet d’impacter durablement et positivement la vie des populations. C’est dans ce cadre que cette Fondation organise à leur intention une rencontre de formation et d’information de trois jours sur leurs rôles et leurs missions. La rencontre se situe dans le cadre du projet ‘‘Face au peuple’’ que la KAS initie dans ses pays d’intervention et particulièrement au Togo.

L’atelier, qui se tient du 9 au 11 août à Lomé, voit la participation d’une trentaine d’acteurs, dont des députés et maires. Il entend offrir aux élus un cadre de renforcement de capacités, d’échanges et de dialogue entre pairs et avec d’autres acteurs de la société, notamment la société civile, les universitaires, les médias, le privé, sur la gestion publique, afin de favoriser la participation et la mobilisation des citoyens au développement socioéconomique.

A travers cette activité, la KAS entend contribuer à améliorer auprès des populations la compréhension des attributions des élus dans un contexte démocratique guidé par la séparation des pouvoirs et les principes de responsabilité.

Lire aussi : Togo : La plateforme “eLand” pour démocratiser davantage l’accès à l’information sur le foncier

Table d’honneur à l’ouverture de l’atelier

« Par rapport aux responsabilités qui leur incombent, les élus doivent avoir à cœur l’intérêt général ou le mieux- être des populations et agir conséquemment à l’aune des principes démocratiques. Mais ceci n’est pas forcément le cas vu qu’on remarque que faute de connaissance, certains élus vont à l’encontre de ces principes et valeurs pour faire place à des pratiques à l’antipode de leur mission. Il arrive même que certains, faute d’information suffisante, confondent ou maîtrisent peu leur rôle et sèment la confusion et la controverse auprès de leurs populations qui attendent des décisions et actions pour des réponses efficaces à leurs préoccupations. C’est en cela que cet atelier sera utile dans la mesure où il permettra aux élus de faire les choses autrement et d’œuvrer un peu plus pour le bien-être de leurs populations », explique Rafael Merz, Représentant Adjoint de la KAS au Programme Dialogue Politique en Afrique de l’Ouest.

Dans les détails, l’atelier sera l’occasion de renforcer les élus dans la connaissance de leurs rôles et attributions pour une meilleure gestion publique fondée sur les principes démocratiques ; de les introduire sur les différents outils de gestion et de contrôle de budget communal ; et de les amener à s’approprier les notions de responsabilité et de redevabilité.

Rafael Merz

Aussi, la rencontre permettra à la société civile de mieux appréhender le rôle des élus pour efficacement jouer son rôle de veille et de contrôle citoyen de l’action publique. Elle contribuera également à faciliter la collaboration et le dialogue entre les élus afin de favoriser un retour d’information entre le législateur et l’exécutif local dans le but de mieux cerner les aspirations citoyennes.

« Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un exercice pratique de la reddition des comptes des élus face au peuple. C’est une démarche fondamentale du principe fondamental de l’Etat de droit, qui garantit le fonctionnement démocratique des institutions et les collectivités territoriales, une obligation juridique suprême, inscrite dans la Constitution togolaise et celle de la loi sur la décentralisation et des libertés locales », a souligné Koamy Gbloekpo Gomado, Maire de la commune Golfe 1, représentant la présidente de la Faitière des Communes du Togo (FCT). Et d’ajouter que l’atelier s’avère nécessaire dans la mesure où il permettra aux élus de renforcer leurs capacités sur des thématiques les plus urgentes.

Lire aussi : Togo : L’ONG Floraison et la KAS pour des leaders religieux respectueux du droit de l’accès de la femme à la terre

Vue des participants à l’atelier

A noter que les communications prévues au cours de la rencontre portent sur des thématiques clés telles que le cadre juridique de la décentralisation au Togo, la commune et son rôle, le rôle et la mission du conseil municipal, le rôle et la mission des élus. D’autres communications seront également consacrées aux outils de gestion et de contrôle du budget communal, à comment rechercher et générer des fonds pour la gestion d’une commune et à la synergie d’action entre la société civile et les élus pour une meilleure prise en compte des aspirations des populations.

L’atelier, il faut le rappeler, a été ouvert par le Maire de la commune Golfe 1 et a connu la présence de l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin.

Leave a Response