Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo : Des acteurs étatiques formés pour intégrer l’ABDH dans les politiques de développement

(Société Civile Médias) – Après les OSC et les médias, place aux acteurs étatiques. A l’initiative du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo, 25 d’entre eux ont débuté ce lundi une formation de trois jours sur l’Approche basée sur les droits de l’homme (ABDH).

La rencontre réunit des acteurs identifiés dans plusieurs ministères au regard de 6 domaines retenus à savoir l’équité, égalité, genre et autonomisation de la femme ; l’éducation et la formation professionnelle ; la santé et l’amélioration du cadre de vie ; le développement local ; la protection sociale et civile ; la justice équitable et les droits humains.

Alors qu’ils sont les plus impliqués dans les processus de programmation du développement, il s’agira pour le CACIT de leur permettre de s’approprier l’ABDH, pour une meilleure prise en compte de ce concept dans l’élaboration et le suivi des politiques publiques, afin d’améliorer la gouvernance au Togo.

Vue des participants à l’atelier

« Votre rôle est majeur dans ce processus, en ce sens que c’est vous qui définissez les politiques, les orientations des programmes entre autres. De ce fait, il est très pertinent de mieux comprendre cette approche afin de l’intégrer dans les politiques de développement », leur a rappelé Justin Badjaliwa, Coordonnateur du programme Régional-Afrique du CACIT, représentant le Directeur exécutif.

Lire aussi : Togo : 25 OSC et médias à l’école de l’Approche basée sur les droits de l’Homme

A l’instar des OSC et des médias, outillés la semaine dernière, il s’agira, au cours des trois jours, de faire comprendre aux acteurs étatiques ce qu’est l’approche basée sur les droits de l’Homme dans la programmation et sa valeur ajoutée. L’atelier leur permettra aussi de prendre connaissance des outils de suivi et évaluation de l’ABDH dans le processus de programmation. Il sera également question de susciter en eux l’engagement sur le contrôle citoyen de l’action publique et sur l’importance de la redevabilité ; puis de définir, avec eux, les indicateurs qui serviront à suivre la mise en œuvre de l’approche dans les ministères sur la base des six domaines retenus.

La rencontre est organisée en collaboration avec le Ministère des droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les Institutions de la République, avec l’appui financier du National Endowment for Democracy (NED).

Leave a Response