Archives

Catégories

Méta

Edification de la paix

Togo – Paix et cohésion sociale : Des jeunes en discutent avec divers acteurs autour d’un ‘‘Peace Talk’’

(Société Civile Médias) – Véritablement épris de paix et de cohésion sociale, les jeunes se positionnent désormais comme des acteurs confirmés dans la recherche de solutions pour une paix durable au Togo. Longtemps mis à contribution, ils veulent maintenant jouer les premiers rôles pour un vivre-ensemble effectif. A travers un ‘‘Peace Talk’’, ces jeunes ont échangé sur le sujet avec divers acteurs.

Tenue ce jeudi 18 novembre 2021 à la Maison des jeunes d’Amadahomé à Lomé, cette rencontre, semi-virtuelle, vise à impliquer les jeunes togolais, surtout ceux des régions des Savanes, Centrale et Maritime dans la consolidation de la paix et la promotion de la cohésion sociale.

« Aujourd’hui, certains peuvent considérer que la paix est une notion ou une simple thématique dont tout le monde se sert pour faire des activités. Mais dans un contexte togolais où il y a de cela quelques jours, notre pays a été objet d’un début d’attaque terroriste, je crois que nous avons des raisons de prendre de plus en plus au sérieux cette thématique, mener des discussions tout autour et la préserver », fait savoir Godwin Etsè, Directeur exécutif du CDFDH.

Le “Peace Talk”, qui se veut également un cadre de discussion, a pour finalité de sensibiliser au moins 40 Jeunes (filles et garçons) en présentiel et 500 internautes sur les enjeux liés à la paix.

Lire aussi : Togo : Des jeunes s’engagent pour la paix à travers les réseaux sociaux

Vue partielle des participants à la rencontre

La rencontre veut aussi, d’une part, offrir une tribune au système des Nations Unies et aux autorités étatiques pour partager leurs attentes vis-à-vis des jeunes et leurs solutions pour la consolidation de la paix au niveau national et local ; et d’autre part offrir, aux jeunes, un cadre pour partager leurs attentes vis-à-vis des autorités et leurs solutions pour la consolidation de la paix au niveau national et local.

« L’implication des jeunes à tout processus de développement et particulièrement à la prévention des conflits et à la consolidation de la paix est d’autant plus justifiée qu’au Togo, les jeunes de moins de 25 ans représentent 60 % de la population. Les mouvements sociaux, la montée de la criminalité et de la radicalisation parmi les jeunes… autant de sujets autour desquels la parole doit se libérer », précise Josiane Yaguibou, représentante résidente de l’UNFPA Togo.

Deux panels avec de riches thématiques ont meublés la rencontre. Le premier a pour thème « Promotion de la paix et prévention des conflits : pourquoi la Jeunesse doit-elle s’engager ? ». Il a vu la participation de la représente résidente de l’UNFPA, d’un acteur politique, de la coordinatrice de programmes de la Fondation Hanns Seidel, d’un représentant du ministère des Droits de l’homme et d’un Représentant des Organisations de jeunes.

Quant au second panel, il a porté sur « l’implication des jeunes dans les processus de prévention de conflits et de promotion de la paix : quelles interactions avec les leaders religieux et communautaires ? ». Avec les participants, ces leaders religieux et communautaires ont discuté de comment chacun, de son coté, peut collaborer avec les jeunes dans les processus de prévention des conflits et de promotion de la paix et proposer des actions à mener. Ils ont également évoqué l’impact que peut avoir l’interaction des jeunes avec les leaders.

Cette rencontre est l’une des activités prévues dans le cadre d’une série de campagnes digitales que mènent le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) sur la consolidation de la paix à l’endroit des jeunes au Togo.

Leave a Response