Archives

Catégories

Méta

InterviewsMonde du travail

“Ethicisation des métiers du chiffre” de Dr Sorsy Dela : un support éthique indispensable à tout professionnel

(Société Civile Médias) – Paru en juin 2022 aux Editions l’Harmattan, l’ouvrage Ethicisation des métiers du chiffre, fruit de réflexions et de recherches approfondies, est un must-have pour tous les professionnels des métiers du chiffre. Docteur en Ethique et Philosophie Politique, l’auteur Sorsy Dela rappelle que l’intérêt humain doit être placé au cœur même de l’exercice des professions liées à la manipulation des chiffres. En plus du savoir et du savoir-faire, les professionnels des métiers du chiffres ont besoin d’une bonne dose d’éthique dans leur savoir-vivre afin d’éviter certains problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien. A travers cette interview, l’auteur se dévoile et nous parle de son ouvrage qui pose un regard critique sur les métiers du chiffre en proposant des solutions concrètes.

Essi : D’où est partie l’idée de cet ouvrage ?

Dr Dela Sorsy : Le choix du sujet que j’ai traité est motivé par le souci d’apporter des solutions éthiques aux problèmes ou crises que vivent les professionnels dans les métiers du chiffre, c’est-à-dire en finance, banque et comptabilité. Ces problèmes sont entre autres les fraudes de toute sorte, la propension à rapporter tout au gain même au détriment du client, l’analyse financière trompeuse, le délit d’initié, la corruption et les infractions assimilées etc.

Vous êtes philosophe de formation avec une spécialisation en éthique. Pourquoi ce choix ?

Je suis philosophe, spécialité éthique et philosophie politique … Ces domaines jumelés me permettent de répondre de façon concrète aux besoins de la société… La philosophie est à la fois théorique et pratique. Ainsi, la meilleure manière pour moi d’expérimenter ce double aspect de la philosophie, c’est de jumeler éthique et philosophie politique. Je précise, je fais beaucoup plus de l’éthique appliquée.

Pourquoi avoir voulu mettre l’accent sur les métiers du chiffre ?

La philosophie est l’une des rares disciplines qui a la possibilité de s’immiscer dans tous les autres domaines du savoir, surtout l’éthique … Par exemple, il y a l’éthique médicale qui touche à la médecine, l’éthique de la communication, l’éthique professionnelle, l’éthique environnementale, etc. Le philosophe traite également des questions économiques … Ma collaboration avec le Pr Kako Nubukpo, économiste, en est une preuve.

Vous avez dit “Ethicisation des métiers du chiffre”. Pourquoi pas “Ethique des métiers du chiffre” ?

Ce titre nous amène à répondre à la question : comment rendre plus éthique les comportements des professionnels en finance, banque, comptabilité ? L’éthicisation renvoie donc au processus de rendre plus éthique ces domaines. Nous ne devons pas perdre de vue que l’éthique est, selon Paul Ricoeur par exemple, une sagesse pratique dont l’ambition est la « visée d’une vie bonne avec et pour les autres, dans des institutions justes ». Elle est aussi, si nous nous référons à André Lalande, « la science ayant pour objet le jugement d’appréciation en tant qu’il s’applique à la distinction du bien et du mal ».

Parmi les actions éthiques que vous avez proposées, il y a la méthode DARPE. En quoi cela consiste-t-elle ?

La méthode DARPE est une méthode que j’ai élaborée et qui permettra à ceux qui l’utiliseront en général et aux professionnels des métiers du chiffre en particulier de détecter, d’analyser et de résoudre les problèmes éthiques. Dans cette méthode, il existe plusieurs étapes que j’ai pris le soin d’expliquer dans mon livre. Ces étapes vont du fait-enclencheur à la délibération éthique …

Pensez-vous que l’institutionnalisation de l’éthique par la création d’une Haute Autorité de la Déontologie et de l’Ethique professionnelle au Togo suffit pour conscientiser les professionnels ?

Sans ambages et de façon sûr, je dirai oui. Il suffit que le chef de l’Etat togolais par exemple nous donne l’opportunité de concrétiser ce projet ou que l’Assemblée nationale vote une loi en faveur de la création de la HADEP. Dans mon livre, j’ai décrit les conditions sine qua non pour avoir une Haute Autorité de la Déontologie et de l’Éthique Professionnelle efficace.

Vue partielle de l’assistance et de l’auteur lors de la cérémonie de dédicace de l’œuvre

Quelles sont vos attentes après la publication de cet ouvrage ?

Ma première attente est que les banques, les microfinances, les institutions financières, les organismes financiers, les cabinets d’experts comptables commencent par recruter des éthiciens ou par collaborer sérieusement avec eux. Il est vital pour une banque d’avoir un poste pour un Éthicien. L’éthicien peut y jouer entre autres le rôle de head compliance (ndlr, responsable de conformité). Le juriste ne doit pas se substituer à l’éthicien. Le droit n’est pas l’éthique et vice versa. Une relation de complémentarité doit exister entre droit et éthique.

Ma deuxième attente est que nos gouvernants valorisent l’Éthique dans toutes les sphères professionnelles, aussi bien dans les ministères que dans les écoles universitaires et de formation professionnelle.

Ma troisième attente est que nos gouvernants œuvrent pour la création de la Haute Autorité de la Déontologie et de l’Éthique Professionnelle. Nous en avons les moyens humains et matériels. Il est très important que le Togo fasse de l’éthique une affaire sérieuse.

A propos de l’auteur Dela SORSY

De père togolais et de mère congolaise, Dela Sorsy est nanti d’un doctorat unique en Éthique et Philosophie Politique et poursuit ses recherches postdoctorales au laboratoire d’Analyse des Mutations Politico-juridiques, Économiques et Sociales de l’Université de Lomé.

Dr Dela Sorsy, la trentaine, n’est pas à sa première expérience en tant qu’auteur. Il a déjà laissé l’empreinte de sa plume et partagé ses réflexions dans un ouvrage collectif titré Coronavirus en Afrique : Agir en temps de crise, Penser un autre monde paru aux Editions Universitaires de Côte d’Ivoire en 2020, sous la direction du Dr Bilakani TONYEME, maître de conférences en Philosophie Politique.

L’année suivante, il publie dans l’ouvrage collectif intitulé Du CFA à l’éco. Demain, la souveraineté monétaire ? à Paris, à la Fondation Jean-Jaurès éditions et éditions de l’Aube, sous la direction du Pr Kako NUBUKPO.

Également auteur de plusieurs articles publiés dans des revues et abordant des sujets comme la justice sociale, la coopération internationale, la souveraineté étatique, la liberté monétaire, l’égalité des genres entre autres, Dr Dela Sorsy a à son actif depuis 2021 un Cabinet d’Éthique Appliquée et de Déontologie Professionnelle, le premier du genre au Togo.

Leave a Response