Togo : Géosciences, l’AGT mobilise les acteurs sur les enjeux et défis de la recherche

Société Civile Médias
8 Min Read

(Société Civile Médias) – Deux ans après la première édition, qui a permis d’allumer les projecteurs sur le secteur des mines et de la géologie, l’Association des Géologues du Togo (AGT) mobilise de nouveau ses membres et les acteurs du domaine dans le cadre de la deuxième édition des Journées nationales des géosciences au Togo. Cette fois, il s’agissait d’échanger sur un autre défi crucial du secteur : l’importance de la recherche dans les pays en voie de développement.

D’emblée, il faut rappeler que les Journées nationales des géosciences, organisées pour la première fois au Togo en 2022, ont pour objectif principal de promouvoir les géosciences et de sensibiliser le public sur les défis auxquels est confrontée la planète, tout en rappelant que la terre et ses écosystèmes soutiennent et nourrissent l’humanité.

Nissao Konkondji, président de l’AGT

« La géologie est le soubassement de tout développement industriel. Bien qu’étant des secteurs clés, les géosciences au sens large et la géologie en particulier ne sont souvent pas accessibles au public. D’où l’idée d’organiser régulièrement les Journées nationales pour éclairer le public sur les géosciences et tout ce qui se fait autour de la terre », explique Nissao KONKONDJI, Président du Bureau exécutif de l’AGT et géologue à la Direction générale des mines et de la géologie (DGMG).

La question de la recherche au centre des débats

- Advertisement -

Les enjeux et défis des géosciences sont nombreux et divers : protéger et restaurer l’environnement, assurer une bonne formation, assurer une gestion raisonnée des ressources en eau, construire des ouvrages sûrs et pérennes, répondre à la demande énergétique, fournir les matières premières minérales, promouvoir des emplois décents dans le secteur des géosciences pour ne citer que ceux-là.

Lire aussi : Togo : L’AGT allume les projecteurs sur le secteur des mines et de la géologie

Table d’honneur à l’ouverture de l’édition 2 des Journées nationales des géosciences

Pour l’AGT, mettre l’accent sur la recherche devrait contribuer à trouver des solutions à ces défis pour le bien-être des populations. C’est ce qui explique le thème retenu pour cette deuxième édition des Journées nationales des géosciences : « Géosciences et développement industriel : importance de la recherche dans les pays en voie de développement ». Un thème pertinent au regard du rôle essentiel que jouent les géosciences dans nombre de secteurs de l’économie et dans la promotion du développement durable.

Où en est la recherche géoscientifique au Togo ? L’investissement consacré à la recherche géoscientifique est-il conséquent ? Les résultats de recherches géoscientifiques répondent-elles aux besoins de la population ? Autant de questions qui ont fait l’objet d’échanges et de débats lors de la rencontre.

Des étudiants en géologie présents à la rencontre

« Beaucoup de recherches ont été faites au Togo sur la géologie, aussi bien par la Direction générale des mines et de la géologie que par l’Université de Lomé à travers le département de géologie. Mais nous voulons capitaliser. Cette deuxième édition des journées nationales nous ont permis de faire le point, de savoir où on en est avec les recherches pour pouvoir prendre des décisions importantes en ce qui concerne le secteur », précise M. KONKONDJI.

Pa ailleurs, la rencontre a été marquée par une série de communications animées par d’éminents acteurs du monde des géosciences, notamment des universitaires.

Ingénieur géologue et Directeur régional des mines et de la géologie Plateaux et Centrale, Yawo SEGBEAYA a présenté une communication sur « l’importance de la disponibilité de l’information géo-minière pour le développement d’un pays : cas du Togo ». Nissao KONKONDJI a, de son côté, édifié les participants à la rencontre sur « les potentialités minières et opportunités d’investissement au Togo ».

M. Yawo SEGBEAYA lors de sa communication

Quant au Dr. Zikpi AMOUDJI, il a dressé l’état des lieux et l’importance du patrimoine paléontologique togolais, alors que Gado BEMAH, Ingénieur géologue et responsable de l’ONG STADD (Science et Technologie Africaine pour un Développement Durable), a présenté une communication sur le substitut des géo-matériaux au Togo, avec un focus sur le pavé écologique.

Aussi, un honneur a été fait à l’Association des femmes du secteur minier ou en entreprise du Togo (AFEMET) qui a présenté ses actions impactantees au Togo par le biais de Dr Rosine Atafeinam Abalo, sa Présidente-fondatrice.

La deuxième édition des Journées nationales des géosciences a également été marquée par une exposition de la recherche appliquée. Des roches minerais et des fossiles issus des bassins sédimentaires côtiers ont été exposés et présentés aux participants à la rencontre. Cette exposition des potentialités minières a pour objectif d’amener la population à prendre conscience de la richesse du sous-sol togolais et par ricochet de susciter de possibles investissements locaux.

Lire aussi : Togo : L’AGT enclenche le processus pour la mise en place de l’Ordre national des géologues

Les participants à la rencontre à la découverte des roches minerais et des fossiles exposés

Par ailleurs, l’exposition des fossiles du bassin sédimentaire côtier du Togo a permis aux visiteurs de se rendre compte de la richesse scientifique de ce bassin et de l’ensemble des travaux de recherche qui ont eu lieu.

Chef du Département de la Géologie à l’Université de Lomé, le Professeur GNANDI se réjouit de l’appui apporté à l’AGT pour l’organisation de l’événement.

« Nous avons décidé de parrainer cette rencontre parce que c’est dans notre département que sont formés la plupart des géologues du Togo. On ignore souvent leur importance mais les géologues contribuent pour beaucoup dans le développement de nos pays notamment à travers leurs recherches. En termes de protection de l’environnement, ils sont également au premier plan parce que ce sont eux qui comprennent mieux la terre. Cette initiative mérite d’être soutenue compte tenu du rôle important que jouent les acteurs de la géologie dans l’évolution du secteur au Togo », soutient-il..

Photo de famille

Même son de cloche du côté du représentant du ministère en charge des mines qui n’a pas manqué de féliciter l’AGT pour l’organisation des Journées nationales des géosciences. Un événement qui, selon lui, favorise les activités allant dans le sens de la valorisation de la recherche géoscientifique et ses résultats pour le développement socio-économique du Togo.

L’AGT, il faut le rappeler, a été créée en 2020. Elle regroupe les acteurs et professionnels du secteur de la géologie. Elle promeut la synergie entre ces acteurs et vulgarise les métiers des sciences géologiques.