Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo : Ces actions de la commune d’Agoè-Nyivé 3 qui lui ont valu d’être primée à la Nuit des Droits de l’Homme

(Société Civile Médias) – L’histoire retiendra qu’elle est la première des 117 communes du Togo à avoir été primée par le CACIT à la Nuit des Droits de l’homme. Et Agoè-Nyivé 3 en est honorée. Récompensée pour son engagement en faveur de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, cette commune de la banlieue nord-ouest de Lomé s’est distinguée par diverses actions menées cette année dans ce sens.

« Ce prix suscite en nous un sentiment de joie et de fierté. Et nous remercions le tout-puissant de nous avoir permis de l’avoir, ainsi que le CACIT, promoteur de la Nuit des droits de l’homme », se réjouit Yawo Adonkanu, Maire de la commune d’Agoè-Nyivé 3.

Tout en dédiant cette distinction, premier du genre, à tout le conseil municipal et à toute la population de la commune pour leur soutien, M. Adonkanu estime que cette récompense constitue une source de motivation supplémentaire pour faire encore mieux.

« Ce prix est le tout premier que reçoit la commune d’Agoè-Nyivé 3. Et ça restera dans l’histoire que nous sommes la première commune à l’avoir obtenu. Au-delà, cette récompense nous interpelle et nous motive pour réaliser encore de grandes choses dans le futur », confie-t-il.

Yawo Adonkanu, Maire de la commune Agoè-Nyivé 3

Une commune engagée pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme Violent

La 7e édition de la Nuit des droits de l’homme a été placée sous le thème « Face à la menace de l’extrémisme violent et du terrorisme, renforçons la promotion des droits de l’Homme » et intervient dans le contexte de la dégradation de la situation sécuritaire dans la sous-région et particulièrement au Nord du Togo. Ainsi donc, cette édition 2022 a été consacrée aux efforts menés par les différents acteurs étatiques et non étatiques qui intègrent les droits de l’Homme dans leurs initiatives visant le renforcement de la cohésion sociale au Togo. Et en la matière, la commune d’Agoè-Nyivé 3 s’est distinguée à travers deux grandes actions qui lui ont valu son prix.

La première, intitulée ‘‘Solidarité aux populations victimes des attaques terroristes’’, a consisté à soutenir les populations déplacées suite aux attaques terroristes qui frappent la partie nord du Togo en vivres et non vivres. Ainsi donc, 17 ballots de vêtements usagés (ballots de 55 kg), 3 ballots de nattes plastiques (120 unités), 25 paquets de savons (1500 pains), 20 Sacs de sel (500 kg) et 6 bidons d’huile de 25 litres ont été mobilisés par la commune à travers sa population. Ces biens, destinés aux communes sœurs de Kpendjal, ont été convoyés au Nord du Togo et leur réception se fera dans quelques jours.

Le maire Yawo Adonkanu (au fond en bleu) lors de l’ouverture officielle du tournoi de sensibilisation

La deuxième activité est un tournoi de football à travers lequel la commune d’Agoè-Nyivé 3 a sensibilisé sa population sur l’extrémisme violent qui frappe la partie nord du Togo. Placé sous le thème : « Tous pour la paix, tous contre l’extrémisme violent », ce tournoi a rassemblé tous les jeunes de 17 ans de tous les 6 villages de la commune et a été l’occasion de les sensibiliser sur l’extrémisme violent et notamment sur comment les groupes terroristes procèdent au recrutement pour leur basse besogne. L’idée est de préparer davantage les esprits des jeunes face à la situation et de les amener à dénoncer par la parfaite collaboration avec les forces de défense et de sécurité.

« Ce combat contre le terrorisme et l’extrémisme violent n’est pas seulement celui des autorités togolaises et des populations victimes. C’est notre combat à nous tous et il faut que chacun s’engage », soutient le Maire Yawo Adonkanu qui appelle les autres communes à emboîter le pas à Agoè-Nyivé 3 en ce qui concerne la promotion des droits de l’homme.

« Nous sommes pour le moment la seule commune sur les 117 à avoir gagné ce prix. Ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Notre souhait est de voir plusieurs autres communes le remporter en œuvrant pour la défense et la promotion des droits de l’homme. Ce sont des aspects fondamentaux que nous devons prendre également en compte dans nos actions », conclut le Maire de la commune d’Agoè-Nyivé 3.

Le Maire d’Agoè-Nyivé 3 recevant son prix des mains du président du CACIT

Leave a Response