Archives

Catégories

Méta

Entrepreneuriat

Togo – SNLF 2022 : Les conseils de Marcellin Gandonou pour réussir dans l’entrepreneuriat

(Société Civile Médias) – Fondateur de Senakpon Coaching and Traning, formateur, auteur de plusieurs livres à succès, Marcellin Gandonou a, lors de la 8e édition du Sommet National du Leadership Féminin (SNLF), donné quelques conseils aux jeunes femmes pour réussir dans l’entrepreneuriat.

Dans son message, celui qui est également coach de grandes personnalités et dirigeant d’entreprises a mentionné trois choses essentielles auxquelles les jeunes doivent attacher du prix pour espérer profiter de leurs entreprises.

 « L’entrepreneuriat est un bon endroit où on peut vraiment exprimer son talent, au vu de tout ce que ça comporte comme défi, challenge et dépassement de soi. Chaque fois qu’on doit s’auto-dépasser, ça permet vraiment de faire ressortir son talent », a-t-il déclaré dès l’entame de son intervention.

Plus loin, le fondateur de SENAKPON Coaching et Trading explique trois choses qui doivent guider le jeune entrepreneur.

Pour lui, la première des choses que chaque jeune devrait faire avant d’entreprendre est de savoir ce qui résonne vraiment en lui. « Parce qu’autant que nous sommes, nous avons nos unicités. Même chez les jumeaux, il y a toujours une petite différence. Et quand on veut se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut qu’on trouve cette unicité à soi ».

 Lire aussi : Togo : Grâce au SNLF 2022, le modèle économique n’aura plus de secret pour les jeunes femmes entrepreneures

La deuxième chose, d’après M. Gandonou, est de savoir si on peut être la meilleure personne dans le domaine dans lequel on s’engage. Car c’est en devenant cette meilleure personne qu’on peut facilement créer la différence.

« C’est un aspect qui compte vraiment dans le monde actuel », précise-t-il.

La troisième chose est la réponse qu’on peut trouver à la question de savoir « Qu’est ce qui va me permettre de gagner de l’argent ». D’où l’importance du modèle économique à mettre en place. A en croire l’orateur, l’entrepreneur doit savoir comment est-ce qu’il veut faire tourner sa boite. Car, si on ne gagne pas de l’argent, ce n’est plus une entreprise.

« C’est l’argent qui fait que l’entreprise prospère et fait du profit avec pour conséquence directe, l’épanouissement de l’entrepreneur, la création de la richesse et la création des emplois dans la communauté », souligne Marcellin Gandonou dont les entreprises de coaching et de formation sont basées au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo et dans la diaspora, en Suisse.

Leave a Response