Archives

Catégories

Méta

Citoyenneté

Togo : L’AIFJL œuvre pour une jeunesse plus engagée dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix

(Société Civile Médias) – Au Togo, 8 communes bénéficient du projet « Renforcement des mécanismes de concertation/consultation des adolescents au niveau local pour la consolidation de la paix pour les échanges inclusifs sur les bonnes pratiques de prévention et de gestion de conflits ». Mis en œuvre par l’Association Internationale des Femmes et Jeunes Leaders (AIFJL), avec l’appui financier de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance), l’initiative, qui est actuellement dans sa deuxième phase, entend engager et impliquer davantage les jeunes et adolescents des communautés aux cotés des autorités locales dans les mécanismes et cadres locales de consolidation et de promotion de la paix.

Le projet est parti du constat selon lequel, les jeunes, en dépit d’être un véritable atout pour le développement, demeurent insuffisamment associés à la gestion des affaires publiques, ainsi qu’à l’accès aux opportunités de développement.

Formation des Elus locaux à Vo 4, photo de famille avec le Maire de la commune

« Cette situation les rend vulnérable et victimes de beaucoup de fléaux parmi lesquels l’incivisme, les violences politiques, les conflits communautaires, l’exode et la criminalité », déplore Alice Goza, présidente de l’AIFJL.

Estimant qu’il faut, plus que jamais, donner aux jeunes filles et hommes, ainsi qu’aux adolescents les capacités nécessaires et les moyens de participer à la construction et au maintien de la paix, l’AIFJL pense que la décentralisation offre une opportunité de renforcement de la prise en compte des préoccupations des jeunes au niveau local afin de déterminer leur participation et l’investissement de leur potentiel dans les processus de prise de décisions, de médiation au niveau local et national en faveur de la cohésion sociale et de la prospérité.

Lire aussi : Togo : L’AIFJL met à contribution les filles de la région Centrale dans la prévention des conflits dans les communautés

Photo de famille de la formation des jeunes à Mango

C’est ainsi que 8 communes à savoir Oti 1 et 2, Tchaoudjo 3, Sotouboua 1 et 2, Yoto 3, Vo 2 et 4, ont été associées à ce projet d’une durée de trois mois.

La première phase de l’initiative a permis de former 80 élus locaux et 80 jeunes appartenant à des organisations de jeunes et de base. Il s’agissait de leur donner des connaissances pouvant leur permettre d’être bien aguerris dans la prévention et la gestion des conflits ainsi que dans la médiation communautaire pour mieux faire face aux questions de développement dans leurs communautés.

Photo de famille du CEDC de Barkoissi

Les participants aux formations ont été entretenus entre autres sur ‘‘Les techniques de résolutions des conflits’’ ; ‘‘La médiation communautaire’’ ; ‘‘Consolidation de la paix et mécanisme de mobilisation citoyenne des jeunes’’ ; ‘‘Protection contre l’exploitation et les abus sexuels (PEAS)’’.

Actuellement dans sa deuxième phase, le projet entend se consacrer à la mise en place d’un cadre de discussion multi-acteurs (élus locaux, jeunes, leaders communautaire et religieuses, CDQ/CVD). Il prévoit également faire un diagnostic participatif rapide sur les mécanismes de concertation et de consultation des adolescents existants sur le plan local, ainsi que la mise en place des Clubs d’Ecoute et de Dialogue Communautaire (CEDC). Trois de ces clubs ont été déjà installés dans les localités de Barkoissi, Mango et Aléhéridè.

Lire aussi : Togo – AIFJL : Des soirées culturelles pour encourager le vivre-ensemble dans les communes Vo 1 et Vo 2

Photo de famille du CEDC après la mise en place à Aléhéridè (Tchaoudjo 3)

Créée en 2016, et basée à Lomé, l’AIFJL intervient dans les domaines des Droits humains, du leadership de la femme, de la paix, de la citoyenneté et du développement durable.

Leave a Response