Archives

Catégories

Méta

Monde du travailSyndicats

Togo : Des responsables et membres du SYNATRAT à l’école du dialogue social et des techniques de négociation collective

(Société Civile Médias) – Au Togo, Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) travaille à promouvoir des relations professionnelles saines et la consolidation des perspectives de la paix sociale chez les acteurs du monde rural. Estimant que la maitrise, par ceux-ci, des fondements du dialogue social et des techniques modernes de négociation et de médiation s’avère nécessaire pour promouvoir une approche non conflictuelle des relations professionnelles, l’ONG a renforcé les capacités des responsables et membres du Syndicat National des Travailleurs Agricoles du Togo (SYNATRAT) sur le dialogue social et les techniques de négociation collective les 5 et 6 novembre dernier à Atakpamé, avec l’appui financier de WSM (We Social Movement).

Il s’agit d’un séminaire atelier qui a regroupé 30 responsables du SYNATRAT autour du thème : « Le dialogue social et les techniques de négociation, gage de la paix sociale pour une prospérité économique et durable ».

Pendant deux jours, les participants, notamment des travailleurs agricoles, ont été, dans un premier temps, amenés à prendre conscience de leurs conditions et de la nécessité de s’organiser pour la défense de leurs droits matériels et moraux.

Alors que les ouvriers agricoles, paysans agriculteurs, petits agriculteurs ou métayers, occupent pour la plupart des emplois occasionnels, travaillent dans des conditions précaires et sont dépourvus ou presque de protection sociale, il s’est agi d’outiller les participants au séminaire-atelier sur le dialogue social et sur les types de dialogue social a entamé avec leurs employeurs en vue de sortir de cette situation.

Lire aussi : Togo : Le SYNATRAT pour défendre les droits des travailleurs agricoles

Vue de la salle lors du séminaire-atelier

 « Au vu des conditions dans lesquelles les travailleurs agricoles exercent, il a fallu outiller les responsables et membres du SYNATRAT sur une méthodologie cohérente de négociation en générale et de façon collective en particulier de façon à permettre aux travailleurs agricoles d’exercer dans des conditions plus décentes. Nous leur avons également donné des clés pour engager des discussions avec les autorités locales sur la mise en place d’un cadre de dialogue social sur les problèmes auxquels le monde rural et paysan est confronté », indique Yves Dossou, coordonnateur de l’ONG SADD.

Un autre pan du séminaire-atelier a consisté à amener les participants à trouver des alternatives pour une transformation sociale qui prend en compte la protection sociale des paysans agriculteurs et la valorisation de leur travail sous-tendue par une revalorisation sociojuridique des conditions de travail.

Lire aussi : Togo : SADD outille les leaders syndicaux du SYNATRAT pour une lutte plus efficace

A noter que les communications et débats du séminaire-atelier ont essentiellement tournés autour de quatre principaux modules à savoir : le concept du dialogue social ; le cadre juridique qui encadre le dialogue social au niveau national et international ; le dialogue social selon l’Organisation Internationale du Travail ; les techniques de négociation collective.

Le SYNATRAT, il faut le rappeler, a vu le jour le 30 août 2020. Il entend assurer la pleine reconnaissance des travailleurs agricoles en tant que groupe de travailleurs organisé qui peut contribuer de façon significative à l’agriculture et au développement rural durables, ainsi qu’ à la sécurité alimentaire en termes de connaissance, de savoir-faire et d’expérience.

Leave a Response