Archives

Catégories

Méta

Changement Climatique

AVIP-Togo : 500 jeunes plants mis en terre pour verdir le campus de l’Université de Lomé

(Société Civile Médias) – 500, c’est le nombre de plants mis en terre par l’Association Vie Précieuse Togo (AVIP Togo) sur le campus de l’Université de Lomé lors d’une opération ce vendredi 29 juillet. L’action, menée en collaboration avec l’Association des Cerveaux avec la Conscience d’Emergence (ACCE) et avec l’appui financier de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), vise à planter et à entretenir des arbres pour verdir l’Université de Lomé et lutter contre le réchauffement climatique au Togo.

L’activité se situe dans le cadre du mini-projet dénommé « Appui à la création de plus d’espace vert sur le campus de l’Université ». A en croire ses initiateurs, elle vise également à créer une forêt écran pour maintenir l’équilibre écosystémique et l’équilibre des usagers de l’Université de Lomé.

Les acteurs mobilisés pour l’opération sur le terrain

« La lutte pour le changement climatique passe par plusieurs actions parmi lesquelles le reboisement. Nous voulons apporter notre contribution à cette lutte qui est une affaire de tous. L’initiative est le fruit d’un projet de reboisement soumis à l’AUF. La condition était que l’activité se tienne sur le campus universitaire de Lomé pour permettre aux associations estudiantines qui seront impliquées de prendre la main et poursuivre les travaux, vu que notre association n’est pas sur le campus », a indiqué Dina Akpoto Agbéwanou, Directrice exécutive de l’AVIP Togo.

Lire aussi : AVIP-Togo: Trois mois pour changer le visage d’Agoè-Zongo

D’après Mme Akpoto Agbéwanou, à travers cette action, AVIP-Togo veut non seulement contribuer à la réduction de la quantité de C02 dans l’atmosphère en vue de lutter contre le réchauffement climatique, mais aussi inculquer aux jeunes générations l’esprit de reboiser. Il s’agit également d’engager les étudiants aux actions d’intérêt général et de créer un espace vert et ombrageux où l’on peut se reposer.

Présent à la rencontre, le Directeur préfectoral de l’environnement, représentant le ministère en charge de l’environnement, le Lieutenant Komi Sénamé Bodeme, n’a pas manqué de soutenir l’initiative. Selon lui, tout acteur qui lutte pour la cause de l’environnement devrait être appuyé.

Le représentant du ministère de l’Environnement mettant en terre un jeune plant

« Nous considérons que tout acteur qui se mobilise et s’intéresse à une action allant dans le sens de la protection de l’environnement doit être soutenu. Ceci cadre avec un de nos objectifs qui est la mobilisation des acteurs pour la cause de l’environnement. Nous devons être à leurs côtés pour leur montrer notre solidarité à la cause qu’ils défendent. Le reboisement n’est pas l’affaire d’une seule personne. Il faudrait qu’on soit toujours ensemble pour le faire », a-t-il fait savoir.

A noter que les 500 jeunes plants sont de différents espèces et ont été mis en terre sur un espace d’un hectare.

Créée en 2015, AVIP-Togo a pour but de contribuer au développement durable par l’implication de la gent féminine en tant qu’actrice du développement. Elle œuvre dans les domaines de l’éducation, l’écocitoyenneté, eau et assainissement, gestion des déchets, changement climatique.

Leave a Response