Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo : Une conférence pour sensibiliser sur les risques liés à la migration irrégulière

(Société Civile Médias) – Alors que l’actualité a été marquée ces derniers jours par la mort d’au moins 23 migrants subsahariens lors d’une tentative de passage entre le Maroc et Melilla en Espagne, au Togo, le CERDI, SOS IMPACT INTERNATIONAL et le CACIT sensibilisent sur les risques liés à la migration irrégulière. Une conférence organisée ce mercredi 29 juin à Lomé a permis aux trois organisations d’échanger avec les acteurs impliqués sur la migration non encadrée, de proposer des solutions pour lutter contre ce phénomène et de contribuer au renforcement des initiatives visant une migration plus sûre, ordonnée et mieux encadrée au Togo.

D’après Koffi Soulémane Yaoba, Secrétaire général du Centre d’Etudes et de Recherches pour le Développement Intégral (CERDI), la rencontre vient en appui et s’inscrit dans le cadre d’un plaidoyer au niveau national et international autour de la nécessité pour l’État, en collaborant avec la société civile, de renforcer son action en faveur de la protection des migrants togolais et d’approfondir les réflexions pour l’élaboration d’une politique migratoire globale.

« L’organisation de la présente conférence s’inscrit donc dans le cadre du prolongement des actions de CERDI en faveur d’une migration ordonnée et régulière. En effet, une migration bien réussie concourt au développement des pays. La diaspora togolaise contribue à l’économie du pays. Il faut donc rechercher les voies et moyens pour un bénéfice partagé des flux migratoires entre les différents pays », indique M. Yaoba.

Lire aussi : Togo – CERDI : 20 jeunes vulnérables à la migration irrégulière formés pour la création et la gestion de leurs entreprises

Bien que ne possédant pas réellement de politique migratoire, le Togo, pays sujet à une émigration importante, dispose toutefois d’une stratégie nationale de migration et développement et des efforts sont menés en vue de pallier les défis liés à la situation des migrants togolais. La conférence a donc été l’occasion pour les organisateurs de familiariser les 35 participants au cadre légal, institutionnel national et international de la migration au Togo. En plus d’avoir fait l’état des lieux des impacts des dynamiques migratoires sur les aspects économiques, sociaux, sécuritaires et des droits humains au Togo, les participants ont partagé des expériences et bonnes pratiques en matière de migration au Togo, prenant en compte les aspects liés aux droits humains, ainsi que les aspects sociaux, économiques et sécuritaires.

La conférence a également servi de cadre pour faire des recommandations visant à lutter contre les effets néfastes des migrations irrégulières et pour l’élaboration d’une politique nationale de migration.

A noter que les thèmes abordés lors de la rencontre ont notamment porté sur les problèmes socio-économiques engendrés par la migration non encadrée ; les risques encourus par les enfants et les femmes ; le trafic d’êtres humains au-delà des frontières ; les conséquences sociales et sécuritaires de la migration ; le travail forcé.

Du 22 au 24 juin dernier, il faut le rappeler, le CERDI a renforcé les capacités de 20 jeunes identifiés vulnérables à la migration irrégulière, pour la création et la gestion de leurs entreprises. Cette formation se situe dans le cadre du ‘Programme régional pour la migration en Afrique’ (PRM) mis en œuvre depuis 2019 par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Leave a Response