Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo : Des consultations médicales et psychologiques pour 120 détenus dont 20 mineurs du CADJE

(Société Civile Médias) – Commencées mercredi avec la prison civile de Lomé, les consultations médicales et psychologiques dans deux lieux de détentions initiées par le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) et son partenaire l’OMCT (Organisation Mondiale Contre la Torture) se sont poursuivies ce jeudi avec le Centre d’accès au droit et à la justice pour enfants (CADJE). Pendant deux jours, 20 mineurs en détention dans ce centre auront accès à des soins de santé de qualité grâce à cette opérations.

A en croire les deux organisations, cette activité s’aligne avec la règle 27 de l’ensemble des règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus (Règles Nelson Mandela) selon lequel : « L’État a la responsabilité d’assurer des soins de santé aux détenus, ceux-ci devant recevoir des soins de même qualité que ceux disponibles dans la société et avoir accès aux services nécessaires sans frais et sans discrimination fondée sur leur statut juridique ».

Le personnel médical et psychologique déployé au CADJE…

Elle se justifie par la nécessité de relancer les activités liées aux soins de santé qui étaient sérieusement mis à mal pendant les deux ans de fermeture des lieux de détention en raison de la propagation de la Covid-19.

A travers ces consultations médicales et psychosociales qui se situent dans le cadre du projet ‘‘la réponse numérique à la crise au changement des systèmes à l’ère de la Covid-19’’, le CACIT et l’OMCT veulent accompagner l’Etat dans son rôle de garant de la santé des personnes en conflit avec la loi et contribuer au renforcement de l’accès aux soins de santé des détenus les plus vulnérables.

Lire aussi : Togo – CACIT : Deux centres de détention dotés de dispositifs pour la formation des détenus

« Ces consultations permettront de rapprocher les soins médicaux des personnes en détention y compris celles les plus vulnérables notamment les personnes âgées, les personnes en situation d’handicap, les femmes et les enfants », indique-t-on au CACIT.

L’initiative bénéficiera à 20 enfants du CADJE. Pendant deux jours (23 et 24 juin), ils auront droit à des soins de santé de qualité avec la contribution du personnel médical et psychologique de leur lieu de détention. Ils bénéficieront également d’une assistance sociale à travers des dons en vivres et en non-vivres. 

…et à la prison civile de Lomé

A la prison civile de Lomé, trois jours sont consacrés à cette opération qui bénéficiera à 100 détenus vulnérables dont 40 femmes.

C’est donc au total 120 détenus qui seront concernés par ces consultations qui verront le CACIT prendre en charge les bulletins d’analyses et l’achat des médicaments.

Il faut rappeler qu’à travers le projet « La réponse numérique à la crise au changement des systèmes à l’ère de la covid-19 », le CACIT et l’OMCT ont récemment doté la prison civile de Kpalimé et le CADJE de dispositifs devant permettre de donner des cours aux détenus.

Leave a Response