Archives

Catégories

Méta

ActualitésSociété

Togo : 189 réfugiés ivoiriens reçoivent leur passeport ivoirien

(Société Civile Médias) – Alors que le statut de réfugié tombe le 30 juin 2022 pour les expatriés ivoiriens installés au Togo depuis 2011, tout est enfin prêt pour une mise en œuvre finale des solutions durables adoptées dans le cadre de la clause de cessation du statut de réfugié. Ceux d’entre eux qui ont opté pour une intégration locale au Togo sont entrés en possession de leur passeport. De précieux documents qui permettront à l’Etat togolais d’enclencher les processus de délivrance de leurs cartes de séjour dans le pays.

Ils sont au total 189 à recevoir leurs passeports des mains du directeur du cabinet adjoint du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora de la Côte d’Ivoire ce 16 juin 2022. Les démarches ayant conduit à l’aboutissement de ce processus ont été réalisées en collaboration avec l’Etat togolais, appuyé par le bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Togo (HCR Togo).

Vu des officiels lors de la cérémonie de remise des passeports

Selon Monique Edo Atayi, cheffe du bureau de HCR Togo, ce processus entamé en 2019 pour l’intégration locale, notamment la résidence permanente, connait un aboutissement heureux par l’établissement d’un passeport aux 189 candidats à la résidence au Togo sur un effectif de 646 dossiers collectés.

« Nous nous réjouissons ce jour d’une évolution significative de la mise en œuvre des recommandations des différentes assises tenues dans le cadre de la recherche de solutions durables aux réfugiés. Il est du ressort du l’UNHCR, conformément à son mandat, de trouver une solution aux réfugiés qui sont sous sa protection », a déclaré la cheffe du bureau de HCR Togo.

Vue partielle des réfugiés bénéficiaires

Au regard des crises successives qu’a connu la Côte d’Ivoire, plus de 300.000 Ivoiriens se sont refugiés dans d’autres pays. Mais aujourd’hui, les rapatriements volontaires sont estimés à un peu plus de 285.000. Pour l’honorable Kouyaté Abdoulaye, directeur de cabinet adjoint du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora de la Côte d’Ivoire, il a été question, depuis 2018, de mener des démarches de sorte à mettre fin au statut de réfugié ivoirien et le gouvernement ivoirien a décidé, d’un commun accord avec l’UNHCR, d’entamer des démarches. 

« Le Togo est la première étape de la délivrance de ces passeports. Ça fait 11ans qu’ils se sont établis ici, il est donc évident que certains décident de rester. Nous venons remettre officiellement les passeports aux 189 Ivoiriens qui ont décidé de rester au Togo et y faire leur vie, afin que l’Etat togolais enclenche le processus de délivrance des cartes de séjour », a-t-il indiqué.

Un des réfugiés recevant son passeport des mains de l’officiel ivoirien

Dans le rang des bénéficiaire du précieux document, c’est la satisfaction totale. Pour eux, la décision de rester au Togo témoigne de la cohésion et de l’inclusion sociale dont ils jouissent depuis 2011.

« Je veux juste dire merci aux autorités de nos deux pays qui ont tous mis en œuvre pour que nous ayons nos passeports en ce jour. Nous avons pris la décision de rester au Togo et ce document facilitera notre intégration locale. C’est une immense joie pour nous de ne plus être des sans-papier car longtemps nous l’avons été et cela n’a pas été trop agréable », se réjouit Eric Jean-Paul Lebato, citoyen ivoirien.

Mme Atayi remettant le passeport à une bénéficiaire

Tout en sollicitant le gouvernement togolais à poursuivre le processus par la facilitation de la délivrance des cartes de séjour et le gouvernement ivoirien à la poursuite de la délivrance des passeports à ceux qui peuvent encore en avoir, la cheffe du bureau de HCR Togo confirme la disponibilité de son institution à rester aux côtés des deux gouvernements.

« Je réitère l’engagement du HCR à continuer à appuyer les deux gouvernements tant pour le rapatriement que pour l’intégration locale de nos frères ivoiriens. J’exhorte les récipiendaires de ces documents à bien les garder et à en faire bon usage », a conclu Monique Edo Atayi.

Les officiels et les bénéficiaires

De 2018 à ce jour, 704 candidats au rapatriement ont été accompagnés pour un retour en Côte d’Ivoire en toute sécurité et dignité. Pour cette année 2022, 299 ont été rapatriés. Une liste d’attente provisoire de 162 réfugiés et 61 demandeurs d’asiles est dans le processus de rapatriement.

Sur 7000 réfugiés ivoiriens accueillis depuis 2011, ils ne sont que 1000 dans les bases de données de l’UNHCR en début de l’année 2022 dont 800 au camp d’Avépozo.

Leave a Response