Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo – CACIT : Deux centres de détention dotés de dispositifs pour la formation des détenus

(Société Civile Médias) – Bien que privés de libertés, les prisonniers ont droit à l’éducation. Un droit pour lequel œuvre le Collectif des Associations pour l’Impunité au Togo (CACIT) à travers le projet « La réponse numérique à la crise au changement des systèmes à l’ère de la covid-19 » mis en œuvre en collaboration avec l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT). C’est dans ce cadre que cette organisation a doté deux lieux de détention de dispositifs devant permettre de donner des cours aux détenus.

Il s’agit de la prison civile de Kpalimé et du Centre d’accès au droit et à la justice pour enfants de Lomé, qui ont reçu leur matériel respectivement le vendredi 20 mai dernier et ce lundi 30 mai.

Composé d’un Smart board (tableau de projection électronique), d’un ordinateur et de câbles fonctionnant sans internet, ce dispositif éducatif permettra de donner des cours en ligne, même sans connexion internet, aux femmes et aux enfants détenus.

Remise du dispositif au régisseur de la prison civile de Kpalimé

« Toutes les personnes détenues ont droit à l’éducation, et donc à un programme d’activités éducatives visant leur plein épanouissement. Le droit à l’éducation est un droit inaliénable qui ne doit pas être suspendu du fait de la détention parce qu’il joue un rôle essentiel et contribue à améliorer la situation de l’individu et à faciliter sa réinsertion dans la société », explique Marcus Dakla, Coordonnateur du projet au CACIT.

Lire aussi : Togo : Le CACIT et l’OMCT lancent une campagne médiatique pour la reprise des visites familiales dans les prisons

D’après ce dernier, les dispositifs vont donc faciliter la formation en ligne des femmes en détention de la prison civile de Kpalimé et des enfants du Centre d’accès au droit et à la justice pour enfants de Lomé. De plus, ils permettront au CACIT de poursuivre sa formation à l’endroit de ces détenues en cette période de crise sanitaire.

Par ailleurs, en plus d’avoir permis l’installation du dispositif éducatif, cette mission a également été pour l’équipe du CACIT l’occasion de faire un monitoring de visite afin de documenter les conditions de détention qui prévalaient avant et après la reprise des visites dans les prisons et lieux de détention du Togo. Cette reprise, il faut le rappeler, est effective depuis le 22 avril dernier, sur décision du gouvernement togolais.

Le dispositif remis à un responsable du Centre d’accès au droit et à la justice pour enfants de Lomé

A noter que le projet « La réponse numérique à la crise au changement des systèmes à l’ère de la covid-19 » vise à contribuer à la réponse nationale au COVID-19 au sein des prisons civiles et des centres de détention pour enfants au Togo. Il est financé par l’Union Européenne (UE).

Leave a Response