Archives

Catégories

Méta

Entrepreneuriat

Togo : Des élèves initiés à l’entrepreneuriat par l’association “Child Hope”

(Société Civile Médias) – Au Togo, comme ailleurs sur le continent, entreprendre est devenu une nécessité pour lutter contre le chômage. Association de soutien aux enfants démunis, Child Hope-Togo s’active pour développer le goût de l’entrepreneuriat chez les tout petits et les initier très tôt à ce domaine.

C’est dans ce cadre qu’elle a organisé, le vendredi 8 avril, un voyage d’études entrepreneuriales pour les meilleurs élèves du Collège d’enseignement général Amadahomé (CEG Amadahomé).

Ce voyage, qui a vu la participation d’une trentaine d’élèves, notamment les plus méritants, a conduit ces derniers sur deux sites. Il s’agit du Centre “Solagnon”, situé à Agbodrafo et la ferme “Novinyo” située à Aného.

Au centre “Solagnon”, les jeunes élèves ont appris la fabrication de la confiture et du jus de mangue, en plus de la purée de piment rouge.

Les élèves apprenant à fabriquer du jus de mangue

A la ferme “Novinyon”, il leur a été enseigné les principes de base pour l’élevage de poule.

Lira aussi : Togo/Covid-19 : Pour les enfants, ‘‘Child Hope’’ en appelle à une synergie d’action des différentes confessions religieuses

A Child Hope-Togo, on ose croire que ce voyage contribuera à donner des idées aux élèves et surtout à leur permettre de faire leur premier pas dans le domaine entrepreneurial.

“Nous espérons que ce voyage d’étude a contribué au renforcement de capacités des jeunes élèves qui pourront initier des activités génératrices de revenus tout en ne négligeant pas les études”, se réjouit Délali Akuvi Abalo, présidente de Child Hope-Togo.

L’étape de fabrication de la purée de piment rouge

Par ailleurs, au-delà d’initier les jeunes à l’entrepreneuriat, il s’agit également, à travers ce voyage d’étude, de promouvoir l’excellence en milieux scolaire. C’est ce qui justifie le choix des meilleurs élèves du CEG Amadahomé.

Pour rappel, Child Hope-Togo est soutenu dans ses actions par de bonnes volontés, notamment Arigatou International End Child Poverty, dont elle partage les idéaux. Cette organisation, qui a soutenu financièrement le voyage d’étude, travaille avec des personnes de différentes religions et cultures pour promouvoir les droits et le bien-être des enfants à tous les niveaux, sur la base d’un travail mené soit avec les communautés locales soit au niveau global.

Leave a Response