Archives

Catégories

Méta

A general view during the 23th Session of the Human Rights Council. 27 May 2013. Photo by Jean-Marc Ferré
Droits de l'Homme

Droits de l’Homme : EPU, le Togo passe son examen ce 24 janvier

(Société Civile Médias) – La situation des droits au Togo sera passée au crible ce lundi. Ce sera à la faveur de la 40è session de l’Examen Périodique Universel (EPU) qui se tient du 24 janvier au 04 février à Genève, en Suisse. Un examen qui se déroulera devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies et auquel le Togo participe pour la troisième fois après 2011 et 2016.

Pour ce grand oral, le Togo est représenté par une délégation conduite par Christian Trimua, ministre en charge des Droits de l’homme et dans laquelle se retrouvent les membres de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH).

En raison des restrictions sanitaires, les représentants de la société civile n’ont pas fait le déplacement de Genève et suivront l’examen en direct via le lien : https://media.un.org/en/webtv. Ce sera à partir de 09 heures GMT.

Qu’en sera-t-il exactement ?

Processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme, l’EPU consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Il sera, pour le Togo, l’opportunité de présenter les mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière.

Le Togo sera l’un des 12 Etats à être examiné par le mécanisme de l’EPU au cours de sa session qui se tiendra du 24 janvier au 3 février.

L’examen se fera sur la base de trois documents. Le premier est le rapport national qui contient les informations soumises par l’État examiné. Le deuxième document est une compilation d’informations provenant de rapports d’experts des droits de l’homme, plus connus sous le nom de Procédures spéciales, d’organes créés par des traités internationaux relatif aux droits de l’homme et d’autres organismes des Nations Unies. Quant au troisième document, il contient les informations provenant d’autres parties prenantes, y compris les institutions nationales des droits de l’homme, les organisations régionales et la société civile. 

Les trois rapports sur lesquels se fondera l’examen du Togo le 24 janvier sont disponibles ici

Etabli par la résolution 60/251 de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’EPU est un des piliers sur lequel s’appuie le Conseil. Il rappelle aux Etats leur responsabilité de respecter pleinement et de mettre en œuvre tous les droits de l’homme et libertés fondamentales. Son objectif ultime étant d’améliorer la situation des droits de l’homme dans tous les pays et de traiter des violations des droits de l’homme, où qu’elles se produisent.

Leave a Response