Archives

Catégories

Méta

Droits de l'Homme

Togo – Droits des travailleurs migrants : Des leaders syndicaux outillés sur la rédaction d’un rapport alternatif

(Société Civile Médias) – Alors que le Togo a déjà ratifié la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, la réalité est toute autre sur le terrain. Dans l’exercice de leur fonction, ces travailleurs sont souvent victimes d’abus et de violations de leurs droits. Une situation qui inquiète les leaders syndicaux qui renforcent leurs capacités pour mieux la gérer. C’est dans ce cadre qu’ils ont été formés ce 30 décembre sur la rédaction d’un rapport alternatif.

Organisée par le Réseau Syndical National pour la Migration au Togo (RESYNAM-Togo) cette formation a pour objectif de doter les participants de la méthodologie de rédaction de ce rapport et de mettre à leur disposition un canevas pour ladite rédaction. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2021 du RESYNAM-Togo.

« Nous avons senti la nécessité de renforcer les capacités des leaders syndicaux sur comment rédiger un rapport alternatif parce que ces derniers ne maitrisent pas la méthodologie de sa rédaction. En tant que responsables syndicaux s’occupant de la problématique de la migration, il est de notre devoir de produire chaque année un rapport alternatif sur les violations des droits des travailleurs migrants. Nous avons donc jugé utile de nous approprier de cette méthodologie », explique Emmanuel Agbenou, point focal du RESYNAM-Togo.

Pour M. Agbenou, la rencontre est une occasion pour permettre aux organisations syndicales de comprendre ce qu’on entend par rapport alternatif et son importance dans la défense des droits des migrants.

Lire aussi : Le RESYNAM-Togo passe en revue les plans d’action des stratégies de migration du Togo

La formation a donc été orientée sur les instruments et mécanismes de protection des droits de l’homme, le rapport alternatif de façon générale, son utilité, la méthodologie de sa rédaction, son importance et comment l’utiliser pour promouvoir et protéger les droits des migrants.

« Les travailleurs migrants sont des gens qui travaillent surtout sans contrat, leurs droits sont bafoués, ils ne sont pas déclarés à la caisse, pas de protection sociale et la plupart d’entre eux ne sont pas affiliés aux organisations syndicales pour que les syndicats les défendent », déplore Emmanuel Agbenou.

Après la formation, il sera mis en place une équipe qui sera chargée d’aller sur le terrain, de rencontrer des travailleurs migrants, de recueillir les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leurs activités, de collecter les informations sur les cas de violations pour la rédaction d’un rapport.

Ce rapport, il faut le rappeler, permettra au RESYNAM-Togo d’avoir une feuille de route et d’élaborer un plan d’action en conséquence. Il sera également partagé avec les partenaires et servira de moyen pour faire appel à ces derniers, avoir leur appui afin d’être proactif sur le terrain et corriger les insuffisances remarquées dans l’exercice des activités de ces travailleurs migrants.

Leave a Response