Archives

Catégories

Méta

Droits de la Femme

SNLF 2021 / Eric Bonin : « Le féminisme n’a plus besoin de discours, mais d’action »

(Société Civile Médias) – « Le féminisme n’a plus besoin de discours, mais d’action », c’est l’un des messages clés délivrés par Eric Bonin ce vendredi aux jeunes femmes participant au 7e Sommet national du leadership féminin, qui se tient depuis jeudi 9 décembre à Kara. Le Directeur exécutif de l’ACMA-Togo (Association des Coachs et Métiers Assimilés du Togo) échangeait avec elles par Visioconférence sur le thème “Le baptiste féministe : enjeux”.

D’après le coach, on a tendance aujourd’hui à mettre sexualité et ambition ensemble en demandant à la jeune femme d’utiliser son corps pour atteindre ses objectifs.

« Aujourd’hui on est beaucoup plus axé sur l’avoir que sur le devenir, et c’est dangereux. Le féminisme n’a plus besoin de discours. Le féminisme a besoin d’action. Or pour l’action vous n’avez pas besoin d’avoir. Vous avez besoin d’être, de devenir. Qu’est-ce que vous êtes ? Qu’est-ce que vous voulez devenir ? Qu’est-ce que vous avez comme aptitude ou capacité ? Voici autant de questions qui vont vous permettre d’agir, de poser des actes », a indiqué M. Bonin.

Toutefois, a-t-il insisté, tout ceci passe par le contrôle de la sexualité parce que la jeune femme n’a pas besoin de vendre son corps pour avoir ce qu’elle veut ou atteindre ses objectifs.

« La jeune femme a plus besoin de remplir son cerveau pour pouvoir accomplir des choses », a fait savoir le conférencier.

Pour M. Bonin, avant d’impliquer les hommes dans ce combat, il appartient d’abord aux jeunes dames d’œuvrer et d’accompagner leurs jeunes sœurs dans ce travail de changement de mentalité.

« Ce sont les jeunes dames qui doivent réveiller les jeunes filles et les sensibiliser sur le fait que pour un meilleur combat de féminisme, il faut que la jeune femme remplisse mieux son cerveau que ses poches. Parce que plus son cerveau est rempli, plus elle devient, et à travers ce qu’elle devient, elle posera des actions qui vont permettre à tous de voir qu’elle est devenu quelque chose, au lieu de remplir ses poches pour paraître. C’est cela ce qui est important », a souligné le Directeur exécutif de l’ACMA-Togo.

Et d’appeler les jeunes femmes leaders à impacter leur entourage après le sommet en devenant de véritables lanceurs d’alertes.

«Quand vous allez finir ce sommet, ne vous contentez pas de laisser des vidéos sur les réseaux sociaux juste pour faire savoir aux gens que vous y avez participé. Publiez plutôt chaque semaine des vidéos pour faire comprendre aux gens que vous êtes présentes désormais, qu’on peut compter sur vous, que c’est vous qui allez parler, qui allez désormais être la voix des sans voix. Montrez aux gens que c’est vous qui allez désormais lancer l’alerte et être la grosse voix qui va se faire entendre dans le désert », leur a-t-il lancé. «Envahissez les réseaux sociaux avec des messages positifs, lancez des programmes intéressants qui vont vous permettre de rassembler vos jeunes sœurs pour les amener elles aussi à rêver et à avoir des ambitions”, a ajouté Eric Bonin.

Selon l’intervenant, les jeunes femmes leaders sont donc appelées à jouer non seulement leur rôle de lanceur d’alerte, mais aussi celui de modèles sociaux à travers leurs actions et celui d’ambassadeurs.

« Vous êtes des jeunes femmes leaders. Et le leadership, c’est mener les autres vers quelque chose de différent », a conclu M. Bonin.

Leave a Response