Archives

Catégories

Méta

Environnement

Togo – ONG JVE : 20 ans après, « le plus grand mouvement de jeunesse sur l’environnement en Afrique »

(Société Civile Médias) – L’idée est partie d’un fait fortuit, qui s’est produit au début des années 2000 à Kpélé Tsiko, un petit village situé à 120 km au nord-ouest de Lomé. Un feu de brousse, des jeunes et toute la population de la localité courant ça et là pour l’éteindre, le spectacle avait de quoi susciter l’émoi de Sena Alouka et de quoi le pousser à s’engager pour la défense de l’environnement.

« Il fallait faire quelque chose parce que la forêt, la ceinture verte autour de nous se dissipait progressivement », raconte-t-il.

C’est ainsi qu’il créa en 2001 les Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) dont il devient le Directeur exécutif. L’organisation s’est assignée la mission de protéger l’environnement, d’assurer une justice sociale, de développer le leadership et l’écocitoyenneté des jeunes en vue de leur implication dans la promotion du développement durables des communautés.

Sena Alouka, Directeur exécutif de JVE lors de la célébration des 20 ans

La vision de JVE est d’avoir un monde où les communautés sont épanouies et où les jeunes sont à l’avant-garde du développement durable. L’organisation se préoccupe également du mieux-être de la jeunesse et de la justice sociale pour tous et promeut la participation des jeunes au développement durable. Volontariat, responsabilité, intégrité écologique, excellence, justice, mais aussi équité et diversité, telles sont les valeurs qui fondent les interventions de JVE.

Par ailleurs, l’organisation est mobilisée sur tous les sujets environnementaux notamment la distribution de foyers améliorés, l’accès l’eau potable, les campagnes de sensibilisation, les plaidoyers auprès des décideurs politiques ou encore l’éducation à l’environnement.

C’est d’ailleurs sur cette dernière thématique qui lui tient à cœur, qu’a été axé le thème central de la célébration de son jubilé de porcelaine : “Urgence d’une éducation à l’environnement face aux enjeux écologiques en Afrique”. Les activités marquant la célébration des 20 ans de l’organisation se sont déroulées mardi 23 novembre à son siège à Lomé.

Visite de stands lors de la célébration des 20 ans de JVE

« Aujourd’hui, on ne parle plus de changement climatique mais de crise climatique. On ne parle plus de perte de la biodiversité mais de l’érosion de la biodiversité. Aujourd’hui, chaque jour, le milliard de personne dort le ventre vide. Devant cette situation, il y a nécessité d’armer un mouvement citoyen très fort. Et pour ce faire, la nécessité s’impose de pouvoir accentuer l’éducation, la formation des citoyens sur les valeurs républicaines, citoyennes et civiques », explique Sena Alouka qui plaide pour l’instauration au Togo, d’une Journée nationale de l’éducation à l’environnement et au développement durable.

Le plus grand mouvement environnemental de la jeunesse en Afrique

Au Togo, JVE dispose de 44 branches locales. L’organisation compte également 28 représentations nationales en Afrique notamment au Bénin, au Burkina Faso, au Burundi, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Centrafrique, au Tchad, en RD Congo, à Djibouti, en Ethiopie, au Gabon, en Gambie, au Ghana, en Guinée Conakry, au Kenya, au Lesotho, au Mali. A cela s’ajoutent le Maroc, le Niger, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie, l’Ouganda, la Zambie, et le Zimbabwe.

Vue, en partie, des invités à la célébration

Hors d’Afrique, JVE est représentée en Suisse, en Belgique et en France. Elle compte plus de 1500 volontaires à travers le continent et ailleurs. Ce qui fait dire à Sena Alouka que son organisation est le plus grand mouvement environnemental de jeunesse en Afrique

« Nous nous réjouissons aujourd’hui d’avoir réussi à créer une plateforme qui a permis à beaucoup de jeunes de se réaliser, de découvrir leur mission et de travailler aux côté de l’Etat pour rendre la terre meilleure pour nous tous », indique le Directeur exécutif de l’ONG dont la célébration des 20 ans se poursuivra via d’autres activités.

Le DG de l’ANGE du Togo avec d’anciens collaborateurs de JVE

Leave a Response