Archives

Catégories

Méta

Education

Togo : 13 meilleures élèves filles réfugiées récompensées par le HCR

(Société Civile Médias) – Le bureau Togo du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR-Togo) renforce la motivation de jeunes élèves réfugiés qui se sont distingués par leur travail. En collaboration avec ses partenaires, Green Village Fondation (GVF) et CNAR, elle a récompensé, mercredi 20 octobre, les meilleurs élèves filles réfugiées de l’année scolaire 2020-2021.

Pour cette première édition, elles sont au total 13 filles, qui ont brillé par leurs bons résultats au cours de l’année scolaire passée, a avoir été récompensées au cours d’une cérémonie organisé à l’hotel Sarakawa à Lomé.
De nationalité ivoirienne, centrafricaine et rwandaise, les lauréates sont âgées de 6 à 21 ans, avec un niveau scolaire qui oscille entre le Cours préparatoire deuxième année (CP2) et le Baccalauréat ert des moyennes comprises entre 12 et 19.

Lire aussi : Togo : Le HCR célèbre la résilience des réfugiés et récompense les lauréats du concours de rédaction JMR

Mme Atayi-Kuassi remettant ses récompenses à une des bénéficiaires


Le prix d’excellence a pour objectif de renforcer la motivation et d’encourager les jeunes filles réfugiées à exceller dans leur cursus scolaire. Il s’inscrit dans les prérogatives du HCR qui s’est assigné la mission de protéger les personnes qui ont été contraintes de fuir leur foyer tout en leur permettant de se reconstruire, dans les pays d’asile, en toute dignité. C’est dans ce cadre que l’organisme onusien, avec son partenaire GVF, a mis en place un plan stratégique pour la mise en œuvre desdites solutions durables aux réfugiés vivant au Togo.

Dans ce plan stratégique, une place prépondérante est accordée au volet éducation et se matérialise par l’octroi d’appuis financiers annuels aux parents réfugiés. L’objectif étant de les aider à couvrir les besoins en frais et fournitures scolaires de leurs enfants et à inscrire les jeunes déscolarisés en formation professionnelle.

Pour Monique Edo Atayi-Kuassi, cheffe du Bureau National du HCR au Togo, cette cérémonie revêt une importance capitale puisqu’elle promeut l’éducation des filles considéré comme un puissant moyen de changement du monde.

Lire aussi : Togo : Le HCR équipe trois communes pour faciliter l’enregistrement des naissances


« L’éducation des filles est le point précurseur de changements durables. Une fille instruite prend sa vie en main. La sensibilisation sur l’importance de l’éducation, surtout de la jeune fille, contribue à une formation de qualité et lutte contre les discriminations dont sont victimes les filles, comme le mariage forcé, les grossesses précoces , le travail infantile et la déscolarisation. L’éducation autonomise, contribue à une vie productive, épanouissante et indépendante », a-t-elle déclaré, avant de lancer un appel à d’autres partenaires, tout en les conviant à assister, accompagner, encourager les réfugiés qui font partie des couches les plus touchées par la pandémie de la Covid-19.

Soulignons que cette cérémonie s’est déroulée en présence de Dr Aissata Ba Sidibé, représentante-résidente de l’UNICEF au Togo.

Leave a Response