Archives

Catégories

Méta

Santé

Togo : Les femmes influenceuses des mairies et de la préfecture d’Agoè-Nyivé associées à la lutte contre la Covid-19

(Société Civile Médias) – Alors que le Togo connaît une flambée des cas de contamination au Covid-19 due au variant Delta, le Rotary Club Lomé Racines compte impliquer un peu plus les femmes dans la lutte contre la pandémie. Et c’est avec les femmes influenceuses de l’administration des mairies et de la préfecture d’Agoè-Nyivé que l’organisation débute cette nouvelle mission. Au cours d’une rencontre socio-éducative organisée le vendredi 20 août à Lomé, celles-ci se sont engagées à assurer cette mission de veille dans leurs différents lieux de travail et dans leurs communautés.

Tenue à la préfecture d’Agoè-Nyivé, en collaboration avec l’Association femme famille et développement durable (A2F2D), cette rencontre était axée sur le thème « les femmes influenceuses de l’administration des mairies et de la préfecture d’Agoè-Nyivé en lutte contre la Covid-19 ». Elle a pour but d’aider les femmes à prendre leur responsabilité et à se mettre en avant dans la lutte contre la Covid-19.

Le préfet d’Agoè-Nyivé (au milieu) et M. Aremu (à droite) lors de la cérémonie

Si les chiffres publiés sur l’infection à la Covid sont alarmants, on observe que plus de 60 % des personnes infectées sont des femmes. Pour Ade Lassissi Aremu, président de Rotary club Lomé Racine, c’est une situation inquiétante en face de laquelle il faut cibler l’action de la lutte contre la Covid en responsabilisant plus la femme.

« En dehors des lieux de masse, les mairies sont également les endroits que la population fréquente le plus. Nous avons trouvé opportun d’impliquer les femmes qui y travaillent, de les initier à une méthodologie d’intervention dans la lutte en étant des modèles pour leurs propres collègues et aussi exhorter les usagers de la mairie à pouvoir se conformer aux prescriptions des mesures barrières », explique M. Aremu.

Vue partielle des participantes à la rencontre

L’actualité de la pandémie, la gravité de la crise sanitaire actuelle avec la nouvelle variante qui fait développer des formes très graves ont été au menu des débats entre ces femmes influenceuses des mairies, le préfet d’Agoè Nyivé et les responsables de Rotary club Lomé Racine.

« Je suis très contente de participer à cette rencontre socio-éducative. Nous avons été informées de la tournure qu’a prise la crise sanitaire dans notre pays. Désormais, en tant que femmes des administrations locales, nous avons une mission de veille à jouer. Nous allons servir comme points focaux pour pouvoir amener nos collègues à respecter d’avantage les mesures barrières », promet Mme Iko Borozé, conseillère municipale de la commune d’Agoè Nyivé 1.

Le président de Rotary Club Lomé Racines et quelques femmes influenceuses à la fin de l’activité

Convaincus que ces femmes vont booster la lutte dans leurs administrations, cinq principes conducteurs des actions ont été définis. Entre autres, il s’agira pour elles de faire en sorte qu’on ne trouve plus dans les mairies des agents sans bavette en usager comme personnel ; de s’assurer de l’installation et de la fonctionnalité des dispositifs de lavages des mains. Les femmes influenceuses sont également appelées à jouer le rôle de contrôleur dans la mise en œuvre de ces pratiques ; à être de véritables exemples pour leurs collègues dans leurs bureaux en ayant toujours les bavettes au visage et les désinfectants près d’elles ; et à être des points focaux en faisant appliquer les mesures barrières et les mesures restrictives dans leurs propres familles et dans leurs communautés.

Présent à cette rencontre, le préfet d’Agoè-Nyivé, Col. Hodabalo Awaté, s’est dit satisfait de l’engagement des femmes.

« Je me réjouis de ces femmes et je salue leur volonté de redynamiser la lutte contre la Covid-19 dans notre préfecture. Les chiffres nous interpellent et nous devons changer de stratégie en mettant les femmes au devant afin qu’elles jouent le rôle de veille ».

Photo de famille

Pour la suite du travail, il sera organisé dans les semaines à venir des missions de supervision et d’accompagnement des personnes formées, ainsi que des visites inopinées dans les mairies pour s’assurer du respect des consignes. Les mêmes exercices se feront dans la préfecture du Golfe, des Lacs et dans la préfecture du Zio.

« Ce n’est pas parce que nous sommes vaccinés que nous allons baisser la garde. Les variantes peuvent amener le chao. Car, le but final est d’arriver à avoir des mairies zéro infection », a rappelé le président de Rotary Club Lomé Racines.

Leave a Response