Archives

Catégories

Méta

AgricultureSyndicats

Togo : SADD outille les leaders syndicaux du SYNATRAT pour une lutte plus efficace

(Société Civile Médias) – Créé fin août 2020, le Syndicat National des Travailleurs Agricoles du Togo (SYNATRAT) renforce et développe les capacités de ses leaders syndicaux et encadreurs des coopératives agricoles en vue d’une lutte efficace pour les droits des travailleurs agricoles. Deux rencontres initiées par l’ONG Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) ce mois de mai à Atakpamé a permis de les doter d’outils adéquats en vue de jouer pleinement leur rôle.

Les deux ateliers ont été organisés avec le soutien financier respectivement de We Social Movements (WSM) de la Belgique et du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD-TS) de la France.

Le premier, qui s’est déroulé du 21 au 22 mai 2021, a été axé sur le thème « Rôle et responsabilités des membres du bureau exécutif dans la gestion de l’organisation syndicale ». Il a permis de renforcer les capacités de 20 participants dont 19 membres du bureau exécutif national du SYNATRAT.

Lire aussi : Togo : Le SYNATRAT pour défendre les droits des travailleurs agricoles

Pendant les deux jours, ces derniers ont été formés sur les différentes techniques de mobilisation des membres du syndicat, les 10 moyens de cohésion pour faire vivre le SYNATRAT, ainsi que les moyens de mobilisation de ressources financières pour donner au syndicat sa force de négociation.

Vue partielle des participants lors l’atelier des 21 et 22 mai

Les participants ont également acquis des connaissances sur les actions à entreprendre pour le syndicat et au profit des membres, l’organisation et tenue de réunion et la façon dont ils doivent gérer, canaliser et développer le SYNATRAT.

« Grâce à cette formation, les membres du bureau exécutif du SYNATRAT sont désormais en mesure de travailler à l’élargissement de leur base syndicale. Ils se sont d’ailleurs fixé l’objectif de faire passer le nombre d’adhérents à 2000 avant la fin de l’année 2021. Aussi, ils maîtrisent mieux les méthodes pour rendre leur syndicat plus dynamique grâce aux actions qu’ils ont pu identifier et qu’ils s’évertueront à dérouler sur le terrain », se réjouit Yves Dossou, coordonnateur de l’ONG SADD.

Négociation collective et gestion des conflits sociaux

« Techniques de négociation collective et la gestion des conflits Syndicaux : des armes pour une gestion efficace et consensuelle des conflits sociaux pour la résilience et la paix sociale », c’est le thème autour duquel a été organisé le deuxième atelier, tenu du 26 au 27 mai 2021.

Au cours de cette deuxième rencontre, il s’est agi d’outiller 20 participants dont 19 responsables syndicaux sur les différentes techniques de négociation collective et gestion des conflits sociaux.

« A travers cette rencontre, nous voulons promouvoir la participation des acteurs à travers un dialogue social fécond et garantir de manière décentralisée la prise de décisions au niveau le plus bas des collectivités », explique le coordonnateur de SADD.

Photo de famille des participants à l’atelier tenu du 26 au 27 mai

Les différentes présentations de l’atelier ont donc permis aux participants de maitriser d’une part les techniques de négociation collective et d’autre part les techniques de gestion des conflits sociaux.

Le SYNATRAT, il faut le rappeler, est né du souci de mettre un terme aux mauvaises conditions de vie et de travail des travailleurs agricoles du Togo. D’après l’ONG SADD, qui a œuvré et travaillé pour la mise en place de cette organisation syndicale, les ouvriers agricoles, paysans agriculteurs, petits agriculteurs ou métayers, occupent pour la plupart des emplois occasionnels, travaillent dans des conditions précaires et sont dépourvus ou presque de protection sociale. Mis en place par une cinquantaine de travailleurs agricoles de 14 préfectures des régions Maritime, Plateaux et Centrale, le SYNATRAT compte donc œuvrer pour permettre aux travailleurs agricoles de vivre et de travailler dans des conditions plus décentes.

Leave a Response