Archives

Catégories

Méta

Consommation localeEconomie

Togo – Zlecaf : Quels avantages pour les Micro, petites et moyennes entreprises ?

(Société Civile Médias) – C’est l’exercice auquel se sont livrés l’OADEL (Organisation pour l’alimentation et le développement locale), le Réseau pour la promotion de l’agro-industrie en Afrique (REPA-AFRIQUE) et le Centre Interafricain pour la promotion économique et les affaire (CIPEA) lundi 22 et mardi 23 mars à Lomé. Initiatrices du Forum national sur la Zlecaf, ces trois organisations ont permis aux responsables des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPMEs) de la place de cerner les enjeux et défis de ce vaste marché continental.

Alors que la Zlecaf est entrée en vigueur depuis mai 2019 avec comme objectif de constituer un marché unique pour les biens et services au niveau du continent africain, basé sur la libre-circulation des activités et des investissements, il s’agissait pour les organisateurs de cette rencontre, tenue à l’auditorium de l’Université de Lomé, d’informer les MPMEs du Togo sur l’état des négociations et les modalités d’accès à ce marché.

« Nous avons organisé ce forum pour permettre aux responsables des MPMEs  de la place d’avoir une idée de ce que ce marché représente, notamment, les intérêts, les contraintes, les défis et les enjeux pour les entreprises togolaises, mais aussi pour les simples consommateurs », explique Tata Ametoenyenou, Directeur exécutif de l’OADEL.

Pour cet acteur de la société civile togolaise engagé dans la promotion des produits locaux, se poser des questions sur ce que cette zone de libre-échange représente pour les produits togolais est tout à fait normal. Surtout quand on sait que les produits locaux seront de plus en plus soumis à la concurrence des produits venant d’autres pays du continent.

« Avec la Zlecaf, le marché national est ouvert aux autres produits des pays africains dont le Maroc ou encore l’Egypte qui sont des grands pays producteurs comparés au Togo. Il est donc nécessaire de ne pas perdre de vue la place de la consommation des produits locaux dans l’économie togolaise », indique Tata Ametoenyenou.

Le forum a par ailleurs été meublé de communications sur des thématiques qui ont permis de former les entreprises participantes sur les mécanismes et instruments de facilitation des échanges.

« Souvent, on parle de normes quand vous produisez dans votre pays avec l’intention d’aller vendre vos produits ailleurs. Nous nous sommes demandé si nos unités de transformation maîtrisent ces normes de qualité. Et dans quelle condition l’Etat peut les accompagner. Ce sont entre autres les questions qui nous ont motivé à organiser ce forum pour que l’ensemble des acteurs qui vivifient le tissu économique en soit informés », a-t-il ajouté.

Pour Katchali Batchassi, Directeur du commerce extérieur du Togo, la Zlecaf est une révolution industrielle qui s’annonce pour le continent africain et devra permettre la création des unités de transformation pour les matières premières produites en Afrique. Ce qui contribuerait à créer des emplois pour les jeunes.

« Les perspectives seront axées sur la formation des jeunes dans les secteurs industriels afin de booster la création et la gestion de ces unités de transformation », a fait savoir M. Batchassi dans des propos relayés par Agridigital.

Leave a Response