Archives

Catégories

Méta

SantéSSR

Togo : Vers une charte des professionnels de médias pour une meilleure information en matière de SDSR pour tous

(Société Civile Médias) – Au Togo le « Mouvement Pro-SSR pour tous » entend éclairer les acteurs médiatiques sur la nécessité d’inclusion de toute la population, y compris les minorités sexuelles, aux services de Santé, Droits Sexuels et de la Reproduction (SDSR). A l’initiative de cette Coalition d’OSC, est organisée une formation  de trois jours à l’endroit des journalistes du Grand Lomé et des cinq autres régions sanitaires de l’intérieur du pays. La rencontre, démarrée mercredi 17 mars, devra aboutir à l’élaboration d’une charte des professionnels des médias avec pour principe une meilleure information pour la prise en compte des droits des minorités sexuelles en matière de SDSR.

L’idée de la mise en place de cet outil, à en croire ses initiateurs, s’explique par l’importance d’associer les médias, vecteurs de l’information, à la lutte pour le droit à la jouissance de la SDSR pour tous, y compris des minorités sexuelles.

« En matière de SDSR, l’information est une approche capitale. Et comme l’a montré l’Etude de référence sur les connaissances, attitudes et pratiques en matière de jouissance de la SDSR pour tous, il y a un déficit au niveau de l’information dans ce domaine, notamment en ce qui concerne les médias. Nous sommes sur une problématique de santé publique et cela ne relève pas seulement des organisations engagées pour la promotion de la santé. Il faut un engagement au-delà et cet engagement doit également prendre en compte les professionnels des médias. Nous avons donc jugé de les sensibiliser sur la problématique de la santé publique que représente la SDSR pour tous et voir comment on pourra, avec leur contribution, mieux servir le peuple togolais pour que tout le monde ait droit à la santé sexuelle et de la reproduction », explique Raymond Adadjisso, directeur exécutif du Réseau Cupidon, chargé de l’élaboration de la charte.

Vue partielle des participants à l’atelier

D’après M. Adadjisso, cette charte n’est pas une nouvelle approche. Elle a déjà été essayée dans la lutte contre le VIH Sida et a porté ses fruits.

« Nous capitalisons donc cette expérience pour développer une nouvelle charte mais qui est beaucoup plus globale vu qu’elle couvre les questions de la SDSR de façon beaucoup plus large », précise-t-il.

En attendant cette charte, la rencontre de trois jours est également pour les acteurs médiatiques invités l’occasion de renforcer leur compréhension sur la nécessité d’inclusion de tous, y compris les minorités sexuelles, aux services de SDSR. Elle vise également à améliorer la couverture médiatique des questions des droits, santé sexuelle et de la reproduction pour tous.

Il faut rappeler que l’atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Engagement de la société civile pour la promotion de la Santé, Droits Sexuels et de la Reproduction pour Tous au Togo » financé par AmplifyChange.

1 Comment

Leave a Response