Archives

Catégories

Méta

Entrepreneuriat

Auto-emploi : L’ONG SIBEC-TOGO apprend aux jeunes de Kara à se prendre en charge

(Société Civile Médias) – Alors que beaucoup de jeunes, au chômage, continuent de chercher du travail en vain, l’ONG Solidarité Internationale pour le Bien-Etre Communautaire – Togo (SIBEC-TOGO) veut les amener à se lancer dans l’auto-emploi en incitant, chez eux, l’esprit d’entrepreneuriat et de leadership. Elle a initié à l’intention des jeunes et femmes de la commune de Kozah 1 une formation sur les basiques de l’entrepreneuriat et du leadership, et le civisme fiscal.

Tenue les 5 et 6 mars à Kara, la rencontre rentre dans le cadre de son projet ‘‘Programme de Formation sur les Micro-Projet de Développement Socioéconomique et d’Accompagnement des Jeunes et les Femmes dans les Communes du Togo (PFMPD – FJFCT)’’. Elle a été axée sur le thème « Comment un jeune ou une femme peut faire face à son devenir ? ».

Le directeur exécutif de SIBEC-TOGO (au milieu) lors de la formation

Dans les détails, il s’agissait de donner aux participants les motivations nécessaires pour se prendre en charge à travers des micros projets, de les conscientiser à se démarquer de l’idée de l’Etat providentiel et de leur donner des astuces pour les rendre capables d’entreprendre leur propre affaire pour lutter contre le chômage et la pauvreté.

« Tout jeune diplômé ou non et sans emploi ressent des besoins à satisfaire. Ainsi, il se lance dans la recherche d’un emploi pour garantir une source de revenu stable et régulier. Mais nous sommes tous conscients que de nos jours, il est de plus en plus difficile de trouver un emploi. Dans ce cas, faut-il continuer indéfiniment à en chercher alors que nos besoins nous attendent ou rester inactif ? Je crois que non. C’est ce que nous avons essayé d’inculquer aux jeunes et femmes sans emploi en partageant avec eux notre expérience, notre parcours, notre réussite dans le domaine de l’auto-création d’emploi. Nous ne sommes pas sans savoir que la meilleure voie ou façon de trouver un emploi est de le créer soit même, c’est-à-dire entreprendre », explique Mèyaba Abilimou, directeur exécutif de SIBEC-TOGO.

Trois modules ont fait l’objet de la formation sur l’auto-emploi à savoir : initiation à la création de son propre entreprise : source des idées créatrices d’entreprises ; se mettre à son compte, créer et gérer son entreprise ; le leadership et le management de l’entreprise.

Par ailleurs, en plus d’avoir été motivés à initier leur propre activité dans le cadre d’un premier emploi, les participants ont également eu des notions sur le civisme fiscal. Il s’agissait de les sensibiliser à contribuer et à participer au développement de leur commune en payant les taxes et impôts.

Photo de famille à la fin de la formation

Une attestation a été remise aux participants à la fin de la formation.

Cette rencontre de Kara, il faut le rappeler, n’est que la première partie du programme de formation de SIBEC-TOGO qui compte atteindre environ 1000 à 1500 jeunes et femmes cette année.

Leave a Response