Archives

Catégories

Méta

Ecole primaire Africaine. Enfant parraine par la Chaine de l'Espoir. Doumassesse.
Santé

Togo : La Chaîne de l’Espoir pour la prise en compte des thématiques de santé dans les établissements scolaires

(Société Civile Médias) – Au Togo, les règles de fonctionnement des établissements scolaires prennent très peu en compte les thématiques Eau, Hygiène et Assainissement (EHA), la Non-Violence (NV) et la Santé sexuelle et de Reproduction (SSR). C’est ce que révèle une analyse des règlements intérieurs de huit établissements scolaires bénéficiaires du projet « Ma santé, mon école, un enjeu collectif », cofinancé par la Chaîne de l’Espoir et l’Agence Française de Développement (AFD)  et mis en œuvre par les associations Wash Volunteers (WV) et Jeunesse et Avenir Togo (JAT).

L’analyse note également l’existence de violences sexuelles, de disputes, de l’alcoolisme, du tabagisme et l’usage de la drogue au sein de ces huit établissements à savoir les Ecoles Primaires Publiques (EPP) de Gbonvié 1, Gbonvié 2, Adjallé,  Doumasséssé 1, des Collèges d’Enseignement Général (CEG) Tokoin Nord et Atikpa, et des Lycées de Tokoin 1 et Tokoin Solidarité.

Les indicateurs susmentionnés ont donc conduit la Chaine de l’espoir à organiser vendredi 12 février un atelier de plaidoyer pour amener les autorités éducatives, les chefs d’établissements scolaires et les inspecteurs à la prise en compte des thématiques EHA, NV et SSR dans les règlements intérieurs des établissements scolaires bénéficiaires, ainsi que l’amélioration du processus d’élaboration et de dissémination desdits règlements au sein de la population scolaire.

Par ailleurs, la mise en œuvre du projet « Ma santé, mon école, un enjeu collectif », qui court de 2019 à 2021, a été pour les élèves pairs éducateurs des établissements précités l’occasion d’élaborer des plans d’actions et de sensibiliser leurs camarades sur les différentes thématiques ciblées par l’initiative. Des plaidoyers ont été dressés et remis aux responsables des établissements.

« La Chaine de l’espoir a réussi à renforcer les connaissances des élèves sur les questions de santé à l’école. Elle a su les accompagner avec  les kits Wash, des dispositions de lavage des mains, ainsi que les poses d’eau potables pour lutter contre la covid19 en cette période. Des engagements ont été signés entre les responsables des associations et les autorités de l’éducation. Ces engagements concernent les changements à opérer au sein des règlements intérieurs des établissements scolaires ciblés par le projet », a indiqué Espoir Datchidi, responsable Programme Santé Scolaire à la LCDE.

Leave a Response