Archives

Catégories

Méta

SantéSanté Mère-enfant

Santé materno-infantile : Que savoir du Fonds Français Muskoka ?

(Société Civile Médias) – Lancé au Togo en 2011 dans le but de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile, le projet ‘Santé maternelle et néonatale Muskoka’, piloté par 4 agences onusiennes (UNICEF, OMS, FNUAP et ONU Femmes), a permis d’obtenir des résultats tangibles grâce aux plus de 8,9 milliards de Fcfa (13,5 millions d’euros) alloués pour sa mise en œuvre. Le projet fait d’ailleurs l’objet d’un bilan d’étape qui permettra d’avoir une idée des avancées obtenues en matière de santé materno-infantile depuis 10 ans. Que savoir du ‘Fonds Français Muskoka’ son principal bailleur ?

Le Fonds Français Muskoka a vu le jour en juin 2010 à la suite du sommet du G8, tenu à Muskoka au Canada. Une initiative qui traduit l’engagement de la France à soutenir l’amélioration de la santé et du bien-être des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents par le renforcement des systèmes de santé dans neuf pays d’Afrique de l’Ouest et centrale. Il s’agit du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad et Togo. En dix ans, la France a investi 143 millions d’euros dans ce fonds.

A travers 12 programmes, l’initiative participe à la santé et au bien-être des mères, nouveaux nés, enfants et adolescent(e)s, par la mise en place d’interventions intersectorielles à haut impact (offrant le meilleur rapport coût/efficacité). Les activités soutenues par le Fonds Français Muskoka permettent d’assurer un accès équitable et de qualité aux soins et aux médicaments, aux femmes, nouveau-nés, enfants et des adolescent (e)s ; de renforcer les systèmes de santé ; d’améliorer la qualité des soins ; de garantir l’accès des adolescents et en particulier des adolescentes aux droits et à la santé sexuels et reproductifs ; d’améliorer la nutrition des femmes, des nouveau-nés, des enfants et des adolescent(e)s. elles permettent également de renforcer le développement de la petite enfance et de promouvoir l’autonomisation des femmes.

Le Fonds Français Muskoka a ainsi participé à la réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans au Niger et au Sénégal entre 2010 et 2015.

Entre 2010 et 2017, tous les pays Muskoka ont connu une réduction importante de leur taux de mortalité maternelle, avec une réduction de taille pour la Guinée (44%), le Sénégal (43%) et le Burkina Faso (38%). En termes de Taux annuel de réduction (TAR), les huit pays initiaux ont montré, en 2019, une réduction de la mortalité maternelle (TAR* moyen : 2,6%), néonatale (TAR moyen : 2,0%), et infantile (TAR moyen : 3,2%).

Au Togo, l’appui du Fonds a permis la diminution du taux de mortalité maternelle de 10% entre 2010 et 2017. Aussi, le taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié a progressé de 11% sur la même période, alors que le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a été réduit de 25% entre 2010 et 2019. Par ailleurs, la prévalence de l’utilisation de la contraception moderne des Togolaises est passée de 16,3% en 2012 à 23,2% en 2017.

Découvrez plus d’informations sur les activités en visitant son site web via le lien : https://ffmuskoka.org/

Leave a Response