Archives

Catégories

Méta

CitoyennetéEspace JeunesUne

Togo : ‘VIE DECENTE’ pour une jeunesse plus impliquée dans le développement communautaire

(Société Civile Média) – C’est par les jeunes de la commune Lacs 3, plus précisément ceux des localités d’Agbodrafo et de Gbodjomé (31 km au sud de Lomé), que l’Association VIE DECENTE a commencé la première phase de son projet « Jeunes Engagés pour le Développement Communautaire (JED-Communautaire) ». L’initiative reçoit l’appui de l’UNFPA, du Ministère du Développement à la Base de l’Artisanat et de la Jeunesse, de la Mairie de la commune Lacs 3 et de l’association YOUTH PROJECTION.

Une formation sur la participation citoyenne au développement local a été organisée jeudi 24 septembre 2020 à la mairie de la commune Lacs 3 dans le cadre ce projet et a permis d’outiller les jeunes sur le leadership et la vie associative, le diagnostic communautaire et la gouvernance locale. Cette formation vise à contribuer au renforcement de la participation de la jeunesse aux actions de développement dans les communautés à la base.

En effet, une analyse exploratoire sur l’implication de la jeunesse de cette localité dans la réalisation des activités communautaires révèle leur faible dynamisme et participation. Et ceci s’explique par diverses raisons.

« Outre la crise de confiance qui pèse sur les institutions incarnant la vie en communauté, l’engagement civique des jeunes est affaibli par le manque de reconnaissance et de valorisation, le caractère répressif des espaces sociaux et la gérontocratie », explique Jean Folly KOUMONDJI, président de l’association Vie Décente. « Les jeunes ont le sentiment que les adultes ne leur accordent pas de place, notamment quand il s’agit de prendre des décisions importantes sur la gestion des affaires de la communauté », poursuit M. KOUMONDJI qui cite parmi les autres barrières à l’engagement civique et communautaires le manque de soutien moral et financier ; des facteurs structurels tels que le décrochage scolaire, le chômage, le sous-emploi et l’absence de structures de soutien facilitant la participation sociale entre autres.

Remise de matériel au Club JED-Communautaire d’Agbodrafo

Pour le Docteur Wonouvo Kossi GNAGNON, deuxième Adjoint au Maire de la commune Lacs 3, cette formation constitue une belle occasion pour  partager avec les jeunes des connaissances et informations sur : la gouvernance locale, la gouvernance partagée, l’actualité sur le processus de décentralisation au Togo et le rôle des jeunes dans la gouvernance locale.

« Nous avons compris qu’il est très important de continuer par former les jeunes car ils sont les piliers du développement et leur implication, leur engagement, surtout dans le développement locale, est un facteur important pour sa réussite », a indiqué ce dernier.

Remise de matériel au Club JED-Communautaire de Gbodjomé.

D’après le chargé de projet JED-Communautaire, Ahli Anselme SODJI, cette formation permettra aux jeunes d’être de véritables acteurs de changement et de contribuer au développement de leur communauté.

Ayélé KOUELAMBOU, jeune bénéficiaire, est ravie d’avoir suivi cette formation qui lui a permis de prendre conscience du rôle des jeunes dans la gouvernance locale et s’engage désormais à aider sa communauté.

Deux clubs JED-Communautaire ont été mis en place à la fin de la formation, notamment dans le canton de Gbodjomé et d’Agbodrafo. Aussi, un lot de matériel composé de deux brouettes, de deux râteaux, et de deux pelles a été remis par l’Association VIE DECENTE aux  clubs pour mener des activités de lutte contre l’insalubrité au sein de leur communauté respective.