Archives

Catégories

Méta

ActualitésSantéUne

Togo-Santé Sexuelle et de la Reproduction : L’ONG/ADESCO accompagne les adolescents et jeunes avec la clinique mobile

(Société Civile Média) – Des campagnes d’offre de services conviviaux adaptés aux adolescents et jeunes à travers la clinique mobile démarrées depuis novembre 2017 se poursuivent dans les zones d’intervention de l’ONG/ADESCO dans la région centrale. Ces activités se sont poursuivis dans les préfectures de Tchamba du 12 au 16 mars 2018 et Mô du 19  au 23 mars  et se situent dans le contexte de mise en œuvre du projet « Promotion des Droits des Adolescents à la Santé Génésique au Togo ».

Les services intégrés offerts sont notamment les conseils et dépistage, la prise en charge des IST et offre des méthodes contraceptives. Au total 424 adolescents et jeunes ont été conseillés et dépistés sur le VIH, 33 adolescentes ont adopté des méthodes contraceptives afin d’éviter les grossesses précoces et 123 cas d’IST ont été traités avec  17600 préservatifs masculins distribués.

Les bénéficiaires saluent cette initiative qui vient, à point nommé, combler leurs  attentes.

« Depuis 3 ans, je vis seule en ville pour fréquenter et mes parents sont restés au village. Ils m’envoient rarement de quoi manger et parfois je sollicite l’aide d’un homme. J’ai fini par sortir avec ce dernier et on a avorté une fois. Depuis j’ai peur d’avoir une  maladie grave. Aujourd’hui j’ai compris que je dois utiliser le préservatif », témoigne Abina, élève en classe de 4è.

« Moi je n’ai  pas de chance avec les filles, elles préfèrent sortir avec mon petit frère. La seule qui m’a accepté a exigé des rapports sexuels sans préservatifs et après, j’ai appris qu’elle se prostitue. Quelques jours après, j’ai commencé à voir des boutons sur le sexe et maigrir. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai fait le test. Dieu merci, j’ai retrouvé le sourire et plus jamais le sexe sans préservatif », dit de son côté Djabéfon, apprenti mécanicien.

Ce projet cofinancé par l’Union Européenne à 80% et Plan International à 20% est mis en œuvre par l’ONG/ADESCO dans les cinq préfectures de la région centrale à savoir : Tchaoudjo, Tchamba, Sotouboua, Blitta et Mô. Dans l’Est Mono et le Moyen Mono dans la région des Plateaux, c’est l’ATBEF (Association togolaise pour le bien-être familial) qui s’occupe de sa mise en œuvre.

 Le projet vise à réduire la prévalence des grossesses précoces et non désirées parmi les filles adolescentes de 10 à 19 ans dans les régions Centrale et des Plateaux du Togo.

(Avec la cellule de communication de l’ONG/ADESCO)

Leave a Response