Togo : OADEL et VSF-Suisse sensibilisent pour des « Wagashi » sans danger pour la santé

Société Civile Médias
3 Min Read

(Société Civile Médias) – Fromage frais au lait de vache de races locales, le « Wagashi » peulh jouit d’une reconnaissance nationale, sous-régionale et même internationale. Très apprécié en raison de sa valeur nutritive, cet aliment n’est parfois pas produit et vendu dans des conditions d’hygiène strictes mettant la santé des consommateurs en danger. Une situation contre laquelle se bat l’ONG Vétérinaires Sans Frontières Suisse (VSF-Suisse) à travers son projet  »Wagashi sain pour une Optimisation des revenus des Ménages Exploitant le lait local au Nord Togo (WOMEN) ».

Dans le cadre de l’édition 2024 de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments, elle a organisé, en partenariat avec l’ONG OADEL, une sensibilisation sur le sujet dans les gares routières du Grand-Lomé.

L’équipe mobilisée pour la sensibilisation

A en croire ses initiateurs, l’activité visait à apporter au public des informations sur l’hygiène et la salubrité des aliments, en particulier du fromage « Wagashi ».

D’après Dr Géraud HELLOW, Directeur-pays de VSF-Suisse, l’organisation de cette activité s’explique par un constat simple.

- Advertisement -
Lors de la séance de sensibilisation

« Dans le cadre de nos travaux sur les productions animales, nous avons identifié un problème lié à la qualité. Quand on regarde les produits issus de la production animale et la façon dont on s’approvisionne en viande ou en Wagashi, il y a beaucoup de manquements au niveau de la qualité. Et cela se ressent au niveau du score de sécurité sanitaire des aliments où le Togo fait partie des scores les plus faibles en Afrique. Nous nous sommes donc associés à OADEL pour sensibiliser les acteurs et les consommateurs et essayer d’améliorer ces conditions », indique M. HELLOW.

Lors de la sensibilisation

A travers cette sensibilisation de terrain pour laquelle ont été mobilisés des jeunes de l’association IAAS TOGO (International Association of Students in Agricultural and related Sciences Togo) et de la Croix-Rouge Togolaise, il s’agissait d’amener les vendeurs de Wagashi à adopter de bonnes pratiques d’hygiène en manipulant et en conservant leurs produits dans de bonnes conditions.

Il s’agissait aussi de sensibiliser les voyageurs (qui constituent une grande partie des acheteurs) sur la nécessité d’exiger des vendeuses de Wagashi qu’elles soient propres et améliorent l’hygiène pour éviter des risques d’intoxication alimentaire liés à la consommation de ce produit. Des dépliants ont été produits et distribués à cet effet.

Dr Géraud HELLOW, Directeur-pays de VSF-Suisse

Par ailleurs, en plus du changement de comportement, VSF-Suisse souhaite, à travers cette sensibilisation, qu’il y ait plus de financements en faveur des acteurs intervenant dans la sécurité sanitaire des aliments au Togo et en appelle à leur engagement afin de parvenir à une nette amélioration de la situation au Togo.