Togo: Grosse quantité de viande avariée dans les frigos de Lomé, selon l’ATC

luzdelsol668
5 Min Read

(Société Civile Média) – Une importante cargaison de viande congelée avariée a été déversée sur le marché togolais. L’information est révélée par l’Association Togolaise des Consommateurs (A.T.C.) ce dimanche à travers un communiqué. D’après cette organisation, la viande en question provient du Brésil et s’est malheureusement retrouvé dans certains frigos de Lomé et bien évidemment dans les assiettes des Togolais. L’ATC appelle donc les populations à la vigilance et le gouvernement à mettre un embargo sur tous les produits congelés en provenance du Brésil jusqu’à nouvel ordre.

Communiqué de l’ATC relatif à l’importation des produits  carnés congelés  du Brésil

Depuis la 2è quinzaine du mois de Mars 2017, un scandale de viande avariée secoue le Brésil où des enquêtes sont menées sur la qualité des produits que certaines sociétés commerciales de ce pays exportent.

Pour ce faire, plusieurs pays comme la Chine et ceux de l’Union Européenne ont décidé de surseoir à l’importation des produits carnés congelés venant du Brésil.

- Advertisement -

Au Togo le Gouvernement, lors du conseil des ministres du 31 Mars 2017, a indiqué dans les divers que des mesures préventives sont prises au niveau national pour gérer la question de la viande avariée exportée par le Brésil. Le communiqué du gouvernement indique que les services techniques ont reçu des instructions fermes pour renforcer les contrôles sanitaires de toutes les denrées aux différents points d’entrées du territoire national.

Une descente sur le terrain des services techniques du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ,  du Ministère du Commerce et de l’Association Togolaise des Consommateurs(A.T.C.) a permis de constater que des milliers de cartons de poulets, de saucisses et de gésiers en provenance du Brésil sont présents dans certains frigos de Lomé. Certains ont été même distribués et vendus. Il a été procédé alors à la consignation de ces quantités de produits carnés en provenance du Brésil.

Cette situation inquiète l’Association Togolaise des Consommateurs (A.T.C.) qui n’a cessé de demander aux autorités de réagir dès que le scandale a éclaté au Brésil.

En vue de protéger les populations des risques sanitaires qui découleraient de la consommation de ces viandes  et autre produits congelés, l’ATC demande au gouvernement de :

  1. Mettre un embargo sur tous les produits congelés en provenance du Brésil jusqu’à nouvel ordre.
  2. Procéder à des analyses poussées desdits produits saisis.
  3. Multiplier les contrôles dans tous points de vente des produits carnés afin de déceler ceux qui continuent de commercialiser les poulets et autres dérivés venant du Brésil  et de procéder à leur saisie.
  4. L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) prie tous les commercants de détails qui auraient ces produits en provenance du Brésil dans leur stock de ne plus les écouler pour le bien de nous tous.
  5. Appliquer la loi dans toute sa rigueur à ceux qui se seront rendus coupables de tels faits.

En attendant que le gouvernement ne se décide à prendre les taureaux par les cornes, l’ATC recommande de la vigilance aux consommateurs dans la consommation des produits carnés congelés.

Elle les exhorte à être plus exigeants sur la provenance des produits et surtout sur la date de péremption de certains produits laitiers car lors de la visite inopinée des services techniques du ministère de l’élevage  et celui du commerce  avec l’ATC, beaucoup de produits périmés mais toujours en vente ont été retrouvés dans certains  magasins et supermarchés de Lomé.

Une fois encore, l’ATC exhorte les autorités des  ministères de l’Agriculture et de l’élevage, du commerce et de la Santé  d’être plus regardant sur la qualité des produits de consommation qui inondent le marché. Il en va de la vie de toute la nation togolaise.